Un «militant de gauche» arrêté en Israël : son identité est secrète, il n’a pas droit à un avocat

Un «militant de gauche» dont l’identité est tenue secrète est en détention en Israël depuis lundi dernier. Sans avoir droit à l’assistance d’un avocat.

Il est accusé de “contacts avec un agent étranger” et soupçonné, selon Haaretz, de complicité d’homicide, de conspiration en vue de commettre un homicide, de divulgation d’informations secrète à des agents étrangers, de transports d’immigrants illégaux et d’usage de drogue.

Mais on ne peut savoir ni qui il est, ni lesquels de tous ces soupçons policiers sont effectivement mis à sa charge devant les juges. La Justice israélienne a ordonné la censure de toutes ces informations. Il a comparu à huis clos, et il n’a même pas le droit de bénéficier de l’assistance d’un avocat.

Selon Haaretz, ce mystérieux militant a fait l’objet de  “plusieurs plaintes” qui ont été transférées à la police du “district de Judée et Samarie”, c’est-à-dire de Cisjordanie occupée. Il n’est donc pas improbable que ces “plaintes” émanent de colons juifs en Cisjordanie (étant donné que les plaintes déposées par des Palestiniens sont pratiquement toujours purement et simplement ignorées par la police).

Print Friendly, PDF & Email