Re-re-re-boum : le gazoduc Egypte-Israël n’en finit pas de sauter

Le gazoduc qui achemine le gaz naturel égyptien vers Israël et la Jordanie a été attaqué samedi, et une station de pompage détruite lors d’une précédente attaque a été pris sous le feu d’armes lourdes, rapportent les agence de presse. C’est la troisième attaque du genre depuis le début de juillet et la cinquième depuis la chute de Moubarak.

Aucun groupe n’a revendiqué ces sabotages.

Depuis la destitution de Moubarak, l’Egypte a tenté de renégocier le prix de vente de son gaz. Les accords de fourniture avaient été négociés dans le cadre global de l’accord de paix entre l’Égypte et Israël, sous la présidence d’Anouar El-Sadate, et Israël bénéficie depuis lors de prix sensiblement inférieurs au prix du marché. Six anciens responsables égyptiens, dont l’ex-ministre du pétrole Sameh Fahmi, ont été inculpés de corruption en avril dernier, à propos des conditions dans lesquelles ces accords ont été négociés à l’époque.

Print Friendly, PDF & Email