Punitions collectives à l’encontre des Palestiniens de Nabi Saleh

Les efforts des forces israéliennes en vue d’infliger un châtiment collectif au village de Nabi Saleh se poursuivent sans discontinuer.

Des membres de la famille Tamimi empêchtent un soldat israélien d’arrêter Muhammad Tamimi, 12ans, le 28 août 2015. Photo : Muhannad Saleem ActiveStills

Cette semaine, les forces israéliennes ont bloqué la principale voie d’accès à Nabi Saleh, un village situé au nord de Ramallah, en Cisjordanie, durant quatre jours consécutifs.

Palestinian News & Info Agency (WAFA) a rapporté que les résidents doivent désormais faire de longs détours pour entrer dans le village ou en sortir.

Le blocage fait part des efforts ciblés des forces israéliennes en vue d’infliger un châtiment collectif à Nabi Saleh pour une vidéo prise en août et montrant les résidents de la localité arrachant un garçon de 12 ans des mains d’un soldat israélien masqué.

Depuis que cette vidéo a fait son apparition, les forces israéliennes ont arrêté 17 jeunes hommes du village. Des supporters des villageois ont lancé une page Facebook afin de réclamer la libération des « #NabiSaleh17 ».

Les hommes arrêtés témoignent de ce que, durant leur détention, ils ont subi de longues séances d’interrogatoire ainsi que des violences en tous genres.

En raison de l’arrestation de ces jeunes hommes, Nabi Saleh a également été forcé d’annuler sa participation à des tournois locaux de football.

Outre le récent blocage routier et les arrestations qui se poursuivent, les forces israéliennes ont effectué un nouveau raid contre le village samedi dernier.

Vendredi, les forces israéliennes ont également blessé trois jeunes par balles (enrobées de caoutchouc) lors de la manifestation hebdomadaire des villageois contre l’occupation.


Publié le 23 décembre 2015 sur AIC
Traduction : Jean-Marie Flémal

Il est question de la résistance à l’occupant israélien la famille Tamimi dans plusieurs autres articles sur ce site.

Print Friendly, PDF & Email