Non Monsieur Aharonovitch vous vous trompez !

Alors que le Ministre des Affaires Étrangères belges vient de mettre un avis de voyage « déconseillant à ses ressortissants belges de prendre part à la mission Bienvenue en Palestine », le député provincial Serge Hustache a publié sur Facebook une lettre ouverte adressée à Yitzhak Aharonovitch, ministre israélien de la Sécurité publique.

« La Province de Hainaut entretient des rapports privilégiés et de solides liens d’amitié avec le Gouvernorat et la Ville de Bethléem. C’est ainsi que le Gouverneur et le Maire de Bethléem ont été reçus officiellement en Province de Hainaut en février dernier.

Nous pensons sincèrement qu’il est plus que nécessaire de jeter des ponts entre les peuples au lieu de les dresser les uns contre les autres. Nos projets avec nos partenaires palestiniens ne sont en aucun cas synonymes de mépris ou de haine envers la population israélienne, que du contraire. La Province de Hainaut entretient également des relations avec des ONG israéliennes prônant le respect des droits de l’homme.

Personnellement, je suis profondément choqué d’imaginer que des Belges qui veulent se rendent prochainement dans la région de Bethléem sous la bannière « Bienvenue en Palestine » puissent être considérés comme des provocateurs, des fauteurs de trouble par une société qui a la prétention d’encore se considérer comme démocratique. En quoi le fait de dire que l’on se rend en Palestine peut être une provocation ? N’est-ce pas justement la démocratie que de pouvoir se rendre où l’on veut ?

Yitzhak Aharonovitch, Ministre israélien de la sécurité intérieure, se trompe lourdement lorsqu’il traite nos compatriotes de « fauteurs de trouble ». Il se trompe encore plus lorsqu’il affirme : « Comme n’importe quel autre pays le ferait, Israël empêchera l’entrée sur son territoire d’éléments hostiles. » Non, Monsieur Aharonovitch, aucun pays démocratique digne de se nom n’agirait pas de la même manière. La Belgique, la France, l’Allemagne pour ne prendre que quelques exemples de pays dont Israël a encore la prétention de vouloir partager les mêmes conceptions de la démocratie n’ont jamais réagit ainsi. Chez nous, Monsieur Aharonovitch, on accepte que des gens d’autres pays viennent manifester leurs idées, même si elles sont contraires à la position de nos gouvernements ! Votre attitude est d’autant plus scandaleuse que, pour la circonstance, il ne s’agit ici que de demander de passer par votre pays pour se rendre dans un territoire qui, de l’avis de l’ensemble de la communauté internationale, ne vous appartient pas !

Nous allons instamment demander au gouvernement belge d’être particulièrement attentif à la situation de nos compatriotes à l’aéroport Ben Gurion à Tel Aviv. On peut juger de l’opportunité ou non de cette action mais ils ont le droit de se rendre en Palestine, comme dans n’importe quel autre pays du monde !« 

Print Friendly, PDF & Email