Mobilisation immédiate contre la nouvelle agression israélienne sur Gaza

L'intervention de Marianne Blume (Association Belgo-palestinienne) :

C’est sous une pluie battante que des centaines de personnes se sont rassemblées pour la Palestine, ce 10 juillet à Bruxelles

L'intervention de Marianne Blume (Association Belgo-palestinienne) :
L’intervention de Marianne Blume (Association Belgo-palestinienne)

2 jours de l’offensive « Protective Edge »
Plus de 550 attaques
49 morts
450 blessés dont une majorité de femmes et d’enfants
38 maisons détruites
Plus les champs

Moshe Ayalon, Ministre de la défense déclare : « Nous tuons des terroristes de différents niveaux et cette opération continuera et s’intensifiera. De notre part, ce ne sera pas une courte bataille. »

Chers amies et amis,

« Quand on bombarde à Gaza, c’est la Palestine qu’on bombarde », comme le disent des militants de Cisjordanie.

Depuis le kidnapping et le meurtre de trois jeunes israéliens, Israël pratique en toute impunité une punition collective. Car en Cisjordanie, les attaques, les arrestations, les démolitions, la répression continuent.

Ceci n’est pas un épisode séparé de ce qu’il est convenu d’appeler le conflit israélo-palestinien. C’est la poursuite de la politique israélienne d’occupation, de colonisation et d’apartheid. C’est la poursuite de 1948.

Après l’échec des négociations imputé à Israël même par les USA, après les lignes directrices de l’UE-timides mais significatives, après le succès croissant du mouvement BDS, Israël était dans une mauvaise posture.
Le gouvernement israélien ne pouvait pas non plus supporter la création d’un gouvernement d’unité nationale palestinien.

Le kidnapping a servi de prétexte à une opération dont des officiels israéliens disent qu’elle était préparée de longue date. C’est pourquoi Gaza, dès le début, a été attaquée sans même que Netanyahu ne puisse présenter une seule preuve de l’implication du Hamas.

Les roquettes sont la cause des bombardements ? Quelle escroquerie ! La bande de Gaza est sous blocus depuis 7 ans. Depuis 7 ans, ses habitants subissent bombardements, assassinats, pénurie, chômage et j’en passe.

Quand on écrit l’Histoire, on ne peut choisir la ponctuation la plus simple comme le font beaucoup de médias.
La Palestine est en jeu, Israël poursuit la guerre de 48.

L’Association Belgo-Palestinienne exige de la Belgique et de l’UE qu’ils mettent tous les moyens à leur disposition en place pour mettre fin à l’offensive contre Gaza.
Elle exige en outre qu’elles sanctionnent Israël tant qu’il ne conformera pas au droit international notamment en suspendant tous les accords de coopération.

Le symbole de Gaza est le phénix. Gaza se relèvera de ses cendres. »

10072014_bxl gaza 3

Mario Franssen (Intal)

Sans justice, il n’y aura pas de paix. Aussi devons-nous nous mobiliser afin d’y contribuer. Aussi, désirons-nous inviter tout un chacun à se joindre aux nombreux groupes de solidarité existants afin de renforcer les initiatives appelant au boycott, au désinvestissement et aux sanctions.

Mais nous devons aussi nous adresser à notre (nos) gouvernement(s). La Belgique doit condamner explicitement la violence israélienne, elle doit imposer à toutes les entreprises belges l’interdiction d’exercer des activités dans les territoires occupés, de sorte qu’elles ne puissent plus tirer profit de l’occupation tout en contribuant aux violations des droits de l’homme. Toutes les relations militaires avec Israël doivent être résiliées et l’Union européenne doit annuler le traité d’association avec Israël.

10072014_bxl gaza 10072014_bxl gaza 4

 

Print Friendly, PDF & Email