Le gouvernement égyptien ne coopère plus avec Israël avec autant d’allégresse

Il semble que le gouvernement égyptien éprouve de plus en plus de difficultés à se comporter en valet d’Israël pour verrouiller Gaza, comme il en avait pris l’habitude.

Selon le Jerusalem Post, qui se base sur un journal égyptien, Israël a demandé au Caire d’empêcher d’éventuels navires iraniens d’atteindre la bande de Gaza via le canal de Suez.  Le gouvernement israélien aurait demandé au Caire de bloquer toute flottille iranienne parce que “Téhéran aide le Hamas à œuvrer contre l’Égypte”.

Les autorités égyptiennes auraient refusé, parce que la requête israélienne “contredit la loi” : le droit international ne permet pas aux Égyptiens d’intervenir dans le canal de Suez. Ce sont évidemment des considérations dont Israël – qui n’a jamais respecté le droit international, tout spécialement quand il s’agissait du canal de Suez – n’a cure !

Les Égyptiens ne peuvent pas, par ailleurs, s’opposer aux intentions de pays arabes, du monde musulman et de la communauté internationale visant à apporter une aide humanitaire aux habitants de la bande côtière, ajoutent les journalistes égyptiens.

Le Jerusalem Post ajoute que “selon certaines sources au sein du Département de défense des intérêts iraniens au Caire, l’Égypte a déjà approuvé les demandes de centaines d’Iraniens qui souhaitent participer à la future expédition maritime”.