Le Business sous l’occupation

Naplouse a été naguère le cœur battant de l’économie de la Cisjordanie, mais dans les années suivant la deuxième Intifada, son économie a succombé sous le poids du contrôle strict exercé par les occupants israéliens, et de nombreux commerces ont été détruits.

Bien qu’une certaine croissance économique ait été enregistrée en Cisjordanie en 2009 (principalement localisée autour de Ramallah et au bénéfice d’une minorité, elle est abondamment vantée par les tenants de la ligne de Salam Fayyad, l’homme du FMI placé par les occidentaux à la tête de l’A.P.), l’occupation israélienne continue de contrôler les mouvements des personnes et des biens, ce qui rend un véritable développement durable à peu près impossible.

« Naplouse Limited » est le premier film d’une série de trois, consacrée par l’émission « Witness » (« Témoins ») de Al Jazeera aux entreprises palestiniennes sous l’occupation. Elle est consacrée d’une part à une usine de savon traditionnelle et d’autre part à une entreprise moderne de production et de négoce d’huile d’olive, qui essaie de percer sur le marché international. Le reportage montre comment l’une et l’autre tentent de survivre, et comment l’occupation israélienne fait obstacle à tout développement.

L’émission met aussi en évidence qu’une occupation étrangère de plus de plus de 40 ans n’a pas évacué, que du contraire, la division de la société palestinienne en classes sociales qui sont certes toutes confrontées à l’arbitraire, aux spoliations massives et répétées au profit des colons, mais qui ne sont pas dans la même position pour en affronter les conséquences.

Le réalisateur Tom Evans parle de sa série de reportages « The Business of Occupation » :

Le site de l’émission « Witness » : http://english.aljazeera.net/programmes/witness/

Print Friendly, PDF & Email