La préparation psychologique de la prochaine guerre se poursuit en Israël

Le conditionnement de l’opinion israélienne en vue d’une prochaine guerre se poursuit en Israël. Comme chaque fois que l’armée se prépare à lancer une agression, les militaires se répandent en imprécations quant à une menace imminente et en prévisions apocalyptiques, histoire de justifier par avance le caractère de « guerre préventive » de ce qu’ils préparent. Il est important que l’Israélien moyen soit persuadé qu’un « nouvel holocauste » ne manquera pas de se produire si l’armée n’écrase pas à temps la vermine qui compose la population de tous les pays autour et à l’entour…

Ainsi, le Jerusalem Post fait-il grand cas des déclarations du colonel Adam Zussman, commandant de la région de Dan, dont les propos ont été rapportés sur les antennes de la radio de l’armée. Selon lui, « Tel Aviv sera la cible d’attaques à la roquette depuis de multiples fronts dans les futures guerres du pays » (notez bien le pluriel et l’absence de conditionnel). « Des dizaines de missiles de tous types tomberont sur Tel Aviv, et nous estimons qu’il y aura des centaines de morts, et des infrastructures seront détruites« , dit-il encore dans cette déclaration faite à l’occasion du 20ème anniversaire de la chute du premier missile SCUD lancé vers Israël par l’Irak de Saddam Hussein, au début de la première « guerre du Golfe » en 1991.

A l’époque, l’Irak avait lancé 42 missiles sur Israël, faisant… une victime (qui selon certaines sources est un enfant arabe qui s’est étouffé avec son masque à gaz).

« Il ne fait aucun doute que le premier missile qui atteindra Tel Aviv effraiera ceux qui sont dans les cafés aujourd’hui, mais avec nos instructions et la bonne discipline de nos concitoyens, nous pensons que le choc initial passera « , estime le colonel Zussman, qui ne recommande par l’évacuation de la population mais préconise un certain nombre de mesures pour que l’économie ne soit pas paralysée (notamment la Bourse).

 

Print Friendly, PDF & Email