La Grande-Bretagne pourrait remettre en cause ses fournitures d’armes à Israël

Un groupe de parlementaires britanniques lance un appel pour la “réévaluation” des contrats d’armement entre la Grande-Bretagne et Israël, après un rapport publié récemment par le comité pour le contrôle des exportations stratégiques de la Chambre des Communes, selon lequel des armes britanniques ont été «presque certainement» utilisées par l’armée israélienne lors de l’agression contre la population de Gaza, en décembre 2008-janvier 2009, signale “The Guardian”.

«Ceci est en contravention directe avec la politique du gouvernement britannique qui veut que les armes provenant du Royaume-Uni exportées vers Israël ne doivent pas être utilisé dans les territoires occupés», indique le rapport. Selon le rapport, les exportations d’armes du Royaume-Uni vers Israël en 2008 ont atteint à plus de 27,5 millions de Livres.

Les équipements vendus par le Royaume-Uni à Israël incluent apparemment des éléments dans les affichages de cockpit pour les avions de combat F-16 et d’autres systèmes installés dans les hélicoptères américains Apache, utilisés par Israël lors de l’offensive à Gaza.

En avril 2009 déjà, le secrétaire au Foreign Office britannique David Miliband, avait déclaré que le Royaume-Uni procèderait à une évaluation de toutes ses exportations d’armes vers Israël. Depuis lors, les relations entre Londres et le gouvernement israélien se sont sensiblement détériorées, le gouvernement britannique ayant notamment expulsé il y a peu un diplomate israélien à la suite de la falsification par le Mossad de passeports britanniques, utilisés par un commando de tueurs à Dubaï.

Print Friendly, PDF & Email