Julien Salingue : «On ne parle de violence que quand elle s’exerce contre des Israéliens»

Interrogé par une journaliste (particulièrement bien dressée) de BBC Afrique, Julien Salingue fait une mise au point salutaire : la violence n’est pas en premier lieu le fait des Palestiniens, la violence première, permanente et la plus grave c’est l’occupation, et en l’absence de toute perspective politique crédible la révolte palestinienne est à la fois légitime et inévitable.


Print Friendly, PDF & Email