Jacob Cohen et Jean Bricmont débattent de la liberté d’expression, de l’antisémitisme, de la lutte des Palestiniens…

Le romancier Jacob Cohen (« Le printemps des Sayanim » Ed. L’Harmattan, Paris, 2010 et « Dieu ne repasse pas à Bethléem » – Éd. Kalimate, Salé Maroc, 2012), qui a été agressé à deux reprises par la milice « Ligue de Défense juive », et le physicien belge, professeur à l’université catholique de Louvain, Jean Bricmont débattent des limites de la liberté d’expression, de la responsabilité collective et individuelle par rapport aux événements historiques, de l’instrumentalisation de l’antisémitisme par les sionistes, etc…

Jean Bricmont milite en faveur d’une politique de non ingérence et a notamment publié « Impérialisme humanitaire. Droits de l’homme, droit d’ingérence, droit du plus fort ? » (Ed. Aden, 2005) et, avec Noam Chomsky, « Raison contre pouvoir » (L’Herne, 2010).



sS

Print Friendly, PDF & Email