Israël interdit l’accès de Gaza à Charles Michel

Les autorités israéliennes ont refusé la demande du ministre belge de la Coopération au développement, Charles Michel (MR), d’entrer à Gaza, a indiqué le ministre samedi.

Charles Michel a l’intention de protester contre cette décision dimanche lors de sa rencontre avec le vice-ministre des Affaires étrangères, Daniel Ayalon. Le suspense est entier quant à la question de savoir si Charles Michel subira lors de cette rencontre le même genre de traitement que celui récemment infligé par Ayalon à l’ambassadeur de Turquie…

« Il n’est pas normal qu’on empêche d’entrer à Gaza un ministre d’un pays qui finance des projets là-bas », a-t-il déclaré.

Le ministre belge appellera aussi les autorités israéliennes à ouvrir des couloirs humanitaires vers Gaza. Depuis l’opération « Plomb durci », quand l’armée israélienne a attaqué la bande de Gaza en janvier 2009, seuls 20% du volume de convois humanitaires qui arrivaient à Gaza chaque mois sont autorisés à entrer dans ce territoire isolé. La situation sanitaire, économique et sociale s’en trouve encore aggravée, ont expliqué les responsables locaux de l’UNRWA et l’OCHA.

Charles Michel et Bernard Kouchner ne sont pas les seuls à avoir subi une rebuffade de la part des autorités israéliennes. Plusieurs autres ministre européens des affaires étrangères ont également eu le cas. Le ministre belge mettra d’ailleurs le sujet sur la table du conseil des ministres européens de la coopération au développement. « Nous devons adopter une position commune forte », a-t-il commenté. Gageons que le gouvernement israélien en tremble de frayeur…

Print Friendly, PDF & Email