Israël coupe l’approvisionnement en gaz de la Bande Gaza en plein hiver

Palestinians who fled their homes eat at a United Nations school where they are sheltering in the Jebaliya refugee camp, northern Gaza Strip, Monday, Jan. 12, 2009. Israeli warplanes pounded the homes of Hamas leaders and ground troops edged closer to the Gaza Strip's densely-populated urban center Monday, as Israel stepped up the pressure ahead of deciding whether to escalate its devastating two-week offensive. (AP Photo/Hatem Moussa)

Selon le “International Middle East Media Center”, Israël a fortement réduit l’approvisionnement en gaz de la population de la Bande de Gaza assiégée, au moment précis où une vague de froid s’est abattue sur la région. Le gaz en bombonnes métalliques est utilisé principalement pour cuisiner, de sorte qu’une part important des gazaouites n’ont plus la capacité de préparer des repas ou des boissons chaudes.

Plus de repas chauds pour les enfants de Gaza
Plus de repas chauds pour les enfants de Gaza, Israël a fermé le robinet…

Cela fait quatre semaines que les autorités isra­éliennes ont sévè­rement réduit les fourni­tures de gaz pour la cuisine à la Bande de Gaza”, explique Mohammed al-Abadaleh, membre de l’Union des exploitants des entreprises distributrices de fuel et de gaz. Selon lui, la quantité de gaz dont Israël auto­rise actuellement l’importation à Gaza ne représente que 15% de la quantité habituellement nécessaire en temps normal, et cela au moment où la demande est largement supérieure à 300 tonnes par jour en raison du froid.

Les citer­nes des stations de distribution sur l’ensemble du terri­toire de la Bande de Gaza sont en majorité vides, et elles sont donc incapables de faire face aux besoins de leurs clients. La population a commencé à utiliser du charbon et des feux de bois pour cuisiner et pour les autres besoins, afin que “la vie continue”.

Cette situation est d’autant plus révoltante qu’elle se produit au moment où Israël fait main basse sur des gisements de gaz naturel dans le sous-sol de la Méditerranée, qui appartiennent aux Palestiniens.

Les restrictions imposées par l’occupant à l’approvisionnement en gaz de Gaza se répètent chaque année, toujours au moment des vagues de froid hivernal les plus rudes, qui en général se terminent vers la fin du mois de décembre.

Print Friendly, PDF & Email