Introduction à la politique israélienne actuelle

ayelet2jpgAyelet Shaked, la future ministre israélienne de la Justice, a déclaré sur sa page Facebook :
« Qu’y a-t-il de tellement effrayant à comprendre que le peuple palestinien tout entier est l’ennemi ? Dans une guerre, l’ennemi est généralement un peuple tout entier, y compris ses vieillards et ses femmes, ses villes et ses villages, ses biens et ses infrastructures. Ici, cela inclut également les mères des martyrs, qui les envoient vers l’enfer avec des fleurs et des baisers. Elles devraient suivre leurs fils, ce n’en serait que plus juste. Elles devraient y aller, de même que les maisons réelles dans lesquelles elles ont élevé les serpents. Sinon, d’autres petits serpents continueront d’y être mis au monde. » (source) (*)

rabbi-ben-dahanLe rabbin Eli Ben Dahan, futur ministre adjoint israélien de la Défense (pour le contrôle de la plupart des affaires concernant l’occupation) :
« [Les Palestiniens] sont des bêtes, ils n’ont rien d’humain. » (source)

 

Naftali Bennett, ministre de l’Éducation : « Il n’y aura pas d’État palestinien dans ce petit pays d’Israël. Cela ne se fera tout simplement pas. » (source)naftali bennett
« Je jure de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour empêcher que l’on cède aux Arabes le moindre pouce de terrain israélien. »
(source)

 

moshe kahlonMoshe Kahlon, futur ministre des Finances :
En réponse à une déclaration potentielle d’instauration d’un État palestinien : « S’ils entreprennent des démarches, nous en entreprendrons aussi – Je pense que nous devrions annexer immédiatement tous les territoires, uri arielce jour-là. » (source)

Uri Ariel, futur ministre de l’Agriculture et du Développement rural :

« Il n’y aura qu’un seul État entre le Jourdain et la mer, et ce sera l’¹État d’Israël. Il n’y a pas d’arrêt [dans la construction] et il n’y en aura pas – nous ne le permettrons pas. Nous n’accepterons ni retards ni restrictions  [à la construction], ni à Jérusalem, ni en Judée, ni en Samarie. » (source)

moshe_yaalonMoshe Ya’alon, ministre israélien de la Défense, à propos de la menace palestinienne : « Les caractéristiques de cette menace sont invisibles, comme le cancer. Quand vous êtes attaqué de l’extérieur, vous voyez l’attaque, vous êtes blessé. Le cancer, par contre, est quelque chose d’interne. Par conséquent, je le trouve plus dérangeant, du fait qu’ici, le diagnostic est d’une importance décisive. Si le diagnostic est erroné et que les gens disent que ce n’est pas un cancer, mais une migraine, dans ce cas, la réponse est hors de propos. Mais je maintiens qu’il s’agit d’un cancer.  Mon diagnostic professionnel est qu’il y a ici un phénomène constituant une menace existentielle. Il y a toutes sortes de solutions aux manifestations cancéreuses. Certains diront qu’il est nécessaire d’amputer des organes. Mais, sur le moment, j’applique une chimiothérapie, bien sûr. » (source)


 

Publié le 8 mai 2015 sur Beyond Compromise Traduction pour ce site : JM Flémal.

Talal Alyan est un écrivain américain d’origine palestinienne installé à Brooklyn.
Vous trouverez ses tweets ici.

Print Friendly, PDF & Email