Ilan Pappé à Charleroi : Il n’y a pas besoin de paix en Palestine, il y a besoin de décolonisation

dsc01132-copyC’était un bel après-midi ensoleillé ce dimanche 25. Mais 120 personnes ont choisi de se retrouver à l’Université du Travail de Charleroi pour y rencontrer Ilan Pappé et Michel Collon. Et elles n’ont pas été déçues : c’était une conférence-débat et des échanges particulièrement intéressants. Comme le dit un membre de la Plate-forme : « De vieux routiers du conflit israélo-palestinien ont confessé avoir appris pas mal de choses ! »

pappe-10-copyLes organisateurs, la Plate-forme Charleroi-Palestine et Investig’Action, soutenus par la Province du Hainaut en tirent un bilan plus que positif. La conférence a été filmée et nous espérons pouvoir publier prochainement une vidéo sur ce site. Mais pour vous mettre au parfum, voici déjà un (petit) extrait de l’intervention d‘Ilan Pappé.

« BDS dit en fait aux Israéliens : vous êtes en train de violer tous les droits des Palestiniens. C’est un signal très important. Nous nous battrons pour ces droits humains grâce au boycott, grâce au désinvestissement, grâce aux sanctions. C’est une lutte pacifique pour les droits des gens. Ce que nous voulons, c’est une vie normale, dans un Etat démocratique, où les réfugiés ont également leur place.

On ne doit pas s’étonner qu’Israël décrit BDS comme antisémite, et que tous ceux qui adhèrent au sionisme, ont du mal à accepter BDS. Accepter BDS, c’est accepter que le sionisme c’est du colonialisme, et c’est accepter qu’il faut viser l’établissement d’un seul Etat démocratique en Palestine. Il n’y a pas d’autre solution. Il n’y a pas un besoin de paix en Israël, il y a un besoin de décolonisation.

Et il y a même des Palestiniens qui ont du mal avec cette idée. Dans les années 90, quand nous consultions des Palestiniens sur BDS,  ils  voulaient d’abord donner une chance au processus de paix. Mais c’est tout à fait clair qu’il n’y a pas de chance pour un processus de paix et qu’il n’y pas de chance pour un changement de l’intérieur de la société israélienne. Nous n’avons pas d’autre option.  La seule option que nous avons, c’est de dire à Israël : vous n’êtes pas le bienvenu en tant qu’Etat démocratique, civilisé, à cause de ce que vous faîtes aux Palestiniens en tant qu’êtres humains. »

Des échanges fructueux aussi avant et après la conférence autour des stands.  et une fois de plus nous étions ravis d’accueillir nos amis néerlandophones de Palestina Solidariteit. Un projet est lancé pour un voyage de jeunes en Palestine et une quinzaine de personnes se sont déjà inscrites sur place. Et évidemment, de nouvelles photos ont été prises pour la campagne « Je boycotte Israël », avec la participation de Michel Collon et d’Ilan Pappé.

Tout cela se passait dans le beau lieu qu’est l’Université du Travail de Charleroi, décoré pour l’occasion d’un immense drapeau palestinien.ilan-pappe-michel-collon-charleroi-25-9-2016-65-copy

ilan-pappe-michel-collon-charleroi-25-9-2016-571-copy

Michel Collon et Ilan Pappe

 

Print Friendly, PDF & Email