Fin de manoeuvres militaires conjointes entre Grèce et Israël

Les manœuvres aériennes conjointes des armées de l’air israélienne et grecque se sont achevées lundi. Pendant deux semaines elles se sont détournées sur la base grecques de Larisa.

L’armée de l’air israélienne a envoyé trois escadrons d’hélicoptères – les escadrons 124 et 123 qui utilisent des hélicoptères de transports, et l’escadron 113 comprenant des hélicoptères de combat. En complément des escadrons d’hélicoptères, l’armée de l’air israélienne a également envoyé des unités de recherche et de sauvetage afin de mener des entraînements conjoints avec leurs homologues grecs.

Les deux pays ont organisé plusieurs entraînements conjoints pour leurs armées de l’air ces dernières années, particulièrement depuis que l’armée de l’air israélienne s’est vue interdire le survol de la Turquie en raison de la détérioration des liens politiques entre les deux pays. Un refroidissement qui a débuté après l’agression israélienne contre la population de Gaza en décembre 2008- janvier 2009 et plus encore après l’attaque des pirates israéliens contre la « flottille de la paix » en mai 2010, qui avait fait neuf morts tous de nationalité turque.

Le ministre israélien de la guerre, Ehud Barak, a déclaré lundi qu’il est important pour Israël de rétablir des relations avec la Turquie, particulièrement au moment où – estime-t-il – « la volonté palestinienne de demander la reconnaissance d’un État devant les Nations unies en septembre pourrait créer une réalité difficile pour Israël« .

Print Friendly, PDF & Email