Dexia et Jean-Luc Dehaene ne sont pas crédibles en ce qui concerne le financement des colonies

Communiqué de presse de la Plate-forme « Palestine occupée, Dexia impliquée »

Durant l’assemblée générale de Dexia le 12 mai 2010, Jean-Luc Dehaene a répété que depuis juin 2008, Dexia n’avait plus accordé de prêts aux colonies israéliennes dans les territoires occupés.

Les preuves publiées par « Who Profits » et la campagne « Palestine occupée-Dexia impliquée » le 10 mai 2010 démentent formellement cette déclaration.

Aujourd’hui, nous constatons que Dexia, via sa filiale « Dexia Israël » qu’elle contrôle à 66%, continue à investir en Palestine occupée. En 2009, cette filiale a encore octroyé au moins 4 prêts à deux conseils régionaux de colonies en Cisjordanie.

Le 1er décembre 2009 : Dexia Israël consent un prêt de 4,8 millions de shekels (+/- 1 million d’euros) au conseil régional Gush Etzion. Le prêt court jusqu’au 1er décembre 2029.
Le 27 août 2009 : Dexia Israël octroie un prêt de 280.000 shekels (+/- 60.000 euros) au conseil régional de Shomron. Echéance le 27 août 2029.
Le 23 juin 2009 : Dexia Israël octroie un prêt de 2 millions de shekels (+/- 430.000 euros) au conseil régional de Gush Etzion. Echéance le 23 juin 2029.
Le 28 avril 2009 : Dexia Israël consent un prêt de 1 million de shekels (+/- 215.000 euros) au conseil régional de Shomron. Echéance le 28 avril 2029.
(voir pièces jointes)

Jean-Luc Dehaene a promis durant l’assemblée générale du 12 mai 2010 de lancer une enquête suite aux preuves du financement et de faire une déclaration. La plate-forme « Palestine occupée-Dexia impliquée » attend toujours cette déclaration.

Plus d’informations :
Mario Franssen – 0498/54.16.42 – 02/209.23.50 – [email protected]
woordvoerder | porte-parole
‘Israël koloniseert – Dexia financiert’ | « Palestine occupée – Dexia impliquée

Print Friendly, PDF & Email