Des bulldozers israéliens rasent un cimetière musulman à Jérusalem

Des bulldozers israéliens ont rasé le 10 août des dizaines de sépultures dans un ancien cimetière musulman à Jérusalem-Ouest, selon un photographe de l’AFP cité par “Le Figaro”.

Selon le Mouvement islamique israélien, sur ordre de la municipalité de Jérusalem (occupée) , quelque 200 sépultures récemment rénovées d’un cimetière musulman du XIIème siècle situé dans la partie juive de Jérusalem ont été détruites.

La nuit dernière, à 21h30 GMT, les forces d’occupation sont entrées dans ce cimetière et ont démoli environ 200 tombes”, a affirmé aux journalistes Mahmoud Abou Atta, un représentant de la Fondation Al-Aqsa du Mouvement islamique, dont les membres sont des Arabes israéliens. Selon lui, les bulldozers ont poursuivi leur tâche le lendemain, après qu’un tribunal eut refusé d’ordonner une interruption des travaux.

Plusieurs saints Soufi sont enterrés dans ce cimetière, dit Ma’man Allah et communément appelé Mamilla, sur un terrain où le Centre Simon Wiesenthal pour la recherche des criminels nazis – qui se permet de donner en permanence des leçons de morale à la terre entière en instrumentalisant ignominieusement la mémoire des victimes juives du nazisme – veut édifier un soi-disant « musée de la Tolérance ».

Pour plus d’informations à propos de ce projet de musée, voir par exemple cet article sur le site de Info-Palestine.

Print Friendly, PDF & Email