Auto-portrait d’une activiste juive antisioniste en Israël

Leehee Rothschild (à gauche sur la photo) est une activiste antisioniste en Israël. Elle est membre des groupes israéliens Anarchists Against the Wall (Anarchistes contre le mur) et Boycott From Within (Boycott de l’intérieur).

Sur les cartes de mon école, aucune ligne verte de Jérusalem-Est à la Cisjordanie et Gaza n’a jamais divisé l’État internationalement reconnu d’Israël. Dans les classes de géographie, la Cisjordanie et Gaza faisaient partie de l’unité géographique que nous avons étudiée et, chaque année, nous réservions une journée pour célébrer la réunification de Jérusalem et la grande victoire de la guerre des Six-Jours (de 1967).

Nous étudions les textes bibliques comme des faits historiques et, dans nos esprits, Bethléem, Jéricho et Hébron sont toujours restées des villes juives. Personne ne nous a jamais parlé de la Nakba, le nettoyage ethnique de 90% de la population palestinienne en vue de créer l’État d’Israël. Dans un pays sans peuple pour un peuple sans pays, personne ne vivait avant l’arrivée des premiers sionistes.

Quand je suis devenue politiquement active, j’ai commencé à déterrer les mensonges, à les empiler couche sur couche, apprenant les faits à partir de la fiction. Quand j’ai eu seize ans, l’école et mes parents ont associé leurs forces afin de m’obliger à subir une semaine d’entraînement militaire pour jeunes auquel l’ensemble de la classe devait se soumettre. Ils espéraient qu’une semaine de simple obéissance à des ordres allait me convaincre de changer mon intention de refuser de servir dans l’armée.

Ils ne se sont jamais doutés que j’allais passé la majeure partie de cette semaine à simuler la maladie dans une tente, à apprendre beaucoup de choses sur les réfugiés palestiniens grâce au seul enseignant radical de mon école, ni que j’allais rentrer à la maison plus ancrée que jamais dans ma décision de refuser de faire ce service militaire obligatoire dans l’armée israélienne d’occupation.

Leehee Rothschild (à gauche sur la photo) est une activiste antisioniste en Israël. Elle est membre des groupes israéliens Anarchists Against the Wall (Anarchistes contre le mur) et Boycott From Within (Boycott de l’intérieur).
Leehee Rothschild (à gauche sur la photo) est une activiste antisioniste en Israël. Elle est membre des groupes israéliens Anarchists Against the Wall (Anarchistes contre le mur) et Boycott From Within (Boycott de l’intérieur).

La première fois que j’ai participé à une action de protestation palestinienne en Cisjordanie, c’était en 2004. Je faisais partie à l’Université de Tel-Aviv d’un groupe appelé la Coalition estudiantine et nous avions été invités par des étudiants de l’Université de Bir Zeit à les rejoindre dans leurs protestations face au check-point qui se trouve sur la route menant à leur université, près de Ramallah.

Ça a commencé comme n’importe quelle autre manifestation à laquelle j’avais participé auparavant, en scandant des slogans, tout en marchant en direction du check-point. Tout de suite après, pourtant, on a entendu de grosses explosions tout autour de nous et des nuages blancs nous ont recouverts, nous forçant à faire demi-tour. Je n’avais pas l’habitude des grenades incapacitantes ni des gaz lacrymogènes, à l’époque, mais, au fil des années et à mesure que les protestations des villages palestiniens ont fait partie de ma routine hebdomadaire, ces engins me sont devenus bien trop familiers.

Je ne suis pas sûre si je le savais à l’époque mais, ce jour-là, j’ai traversé plus que pile la ligne verte. Je ne me contentais plus de refuser de participer aux crimes commis par mon gouvernement, par mon pays, en criant le plus fort que je pouvais « Pas en mon nom ». Ce jour-là, j’ai fait mon premier pas dans ma tentative, depuis lors, de réellement me ranger du côté des Palestiniens.

Se ranger du côté des Palestiniens ne signifie pas seulement s’opposer à l’occupation, mais aussi accepter le fait qu’en tant qu’Israélienne, j’en suis également complice. Cela signifie qu’il faut rejeter des mots comme « négociations » et « processus de paix » et la symétrie supposée que les dirigeants et les médias utilisent si bien, reconnaître mon rôle de colonisateur et, partant, de lutter constamment pour mettre un terme à l’apartheid israélien et pour soutenir l’appel aux Boycott, Désinvestissements et Sanctions.

Cela signifie s’engager à fond dans une lutte pour un seul État du fleuve à la mer, une lutte pour l’égalité et la liberté, mais, plus que ça encore, une lutte pour le retour des réfugiés palestiniens, balayés ethniquement de leur propre patrie.


Publié sur Internationalist Socialist Group (Scotland) le 10 octobre 2012.
Traduction pour ce site : JM Flémal.

leehee_rothschildLeehee Rothschild est une activiste antisioniste en Israël. Elle est membre des groupes israéliens Anarchists Against the Wall (Anarchistes contre le mur) et Boycott From Within (Boycott de l’intérieur).Leehee Rothschild écrit pour divers sites et blogs activistes sur Internet et vous pouvez la suivre sur Twitter à @leehee_r

 

 

Print Friendly, PDF & Email