Al-Arakib : pour la septième fois, les bulldozers israéliens rasent tout

L’agence de presse Ma’an a annoncé que, lundi, des bulldozers israéliens ont détruit le village bédouin de Al-Arakib, dans le Neguev, pour la septième fois en trois mois. La police a investi les habitations et vidé les quelques biens des habitants, après quoi les engins on éventré les constructions légères reconstruites par les habitants après le dernier passage des engins israéliens.

al-arakib-2211Al-Arakib est l’un des 45 villages de Bédouins, totalisant 76.000 habitants, dont l’administration israélienne refuse de reconnaître l’existence.

Certaines de ces localités existaient dès avant la création d’Israël en 1948. L’administration israélienne fait en sorte qu’elles ne puissent être alimentées ni en électricité, ni en eau, et qu’aucun service public n’y soit assuré.

Or, on sait que  celles des colonies juives de Cisjordanie qui sont considérées comme illégales même aux yeux de la loi israélienne * bénéficient en général du raccordement au réseau électrique et qu’elles pillent allègrement les ressources en eau (alors que l’occupant interdit aux  Palestiniens de creuser le moindre puits dans leur propre terre).

S’il fallait encore une preuve du caractère profondément raciste de la politique d’Israël…


* une fois de plus rappelons qu’en droit international TOUTES les colonies israéliennes en Cisjordanie sont illégales, quoi qu’en pensent les autorités d’occupation.

 

Print Friendly, PDF & Email