Deuxième raid de la police israélienne en une semaine contre l’école primaire de Ras al-Amoud

Silwan, Jérusalem (SILWANIC) – Mardi 9 octobre, la police israélienne et des agents en civil s’en sont pris à un groupe d’écoliers à Silwan (Jérusalem-Est). Les agents sont entrés sur le site de l’école primaire de Ras al-Amoud, ont frappé, insulté et tenté d’arrêter un certain nombre d’écoliers, a déclaré  Issam al-Abbasi, secrétaire du Comité des parents de Silwan.attaque_ecole

Ce raid est le second contre l’école au cours de la dernière semaine : la semaine précédente, une unité en civil avait harcelé des écoliers juste en dehors du site de l’école. L’an dernier, les écoliers avaient été attaqués par des policiers israéliens qui leur avaient lancé des gaz lacrymogènes alors qu’ils se rendaient à l’école. Une autre fois, l’école avait été occupée et un écolier avait été arrêté : un enseignant avait également été arrêté lorsqu’il avait tenté d’intervenir et il avait été détenu à la prison de Maskubiye pour le reste de la journée.

Le Comité des parents a adressé un appel à la municipalité de Jérusalem et aux ministère de l’Éducation afin de garder la police et les forces armées en dehors de l’école, mais les problèmes persistent, puisque des agents en civil, surtout, continuent à faire irruption dans cette école, qui compte 2.000 écoliers âgés de 7 à 15 ans.

Al-Abbasi a déclaré qu’une lettre serait adressée au chef de la police et au maire de Jérusalem pour réclamer une interdiction immédiate des visites de la police dans les écoles. Al-Abbasi a déclaré qu’on pourrait appeler à la grève générale si les revendications n’étaient pas prises au sérieux : « Israël terrorise nos enfants à l’école afin de les tenir éloignés de leur éducation – il s’agit d’un acte politique. »


Publié sur le site du Centre d’Information Wadi Hilweh – Silwan le 13 octobre
Traduction pour ce site : JM Flémal

 

Print Friendly, PDF & Email