Dans l'actu

Zeev Strernhell : « accepter Israël en tant qu’État juif équivaut à reconnaître la défaite palestinienne »

Zeev Sternhell, historien israélien primé et spécialiste du fascisme, affirme que demander aux Palestiniens de reconnaître Israël en tant qu’État juif équivaut à leur demander de reconnaître leur propre défaite culturelle et historique.

L'historien Zeev Sternhell

L’historien Zeev Sternhell

Dans une interview publiée dimanche dans le journal italien L’Unità, Sternhell affirmait qu’Israël pratique la discrimination ethnique sur base quotidienne et que l’apartheid existe déjà dans le pays. Il a appelé la communauté internationale à tenir Israël pour responsable et à exiger qu’il démantèle la plupart de ses colonies, sinon « Israël devra être tenu pour un État paria ».

Sternhell, qui, naguère, a dirigé le département des sciences politiques à l’Université hébraïque de Jérusalem, a déclaré que la demande adressée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu au président palestinien – c’est-à-dire reconnaître Israël en tant qu’État juif – signifie que les Palestiniens devraient reconnaître leur défaite et reconnaître en même temps que leur terre historique est la propriété exclusive des Juifs.

Il a expliqué que cela signifie également que les Palestiniens devraient « renoncer à leur identité nationale » et accepter leur défaite culturelle et historique.

À propos du concept de la paix, il a fait remarquer que la majorité des Israéliens ne sont ni prêts ni en mesure de soutenir une paix juste avec les Palestiniens. Ce qui est renforcé aujourd’hui dans toutes les couches de la société israélienne, c’est la croyance que la seule paix concevable consiste en la reddition inconditionnelle des Palestiniens.

Toutefois, Sternhell a insisté sur le fait qu’une paix s’appuyant sur la justice doit reconnaître les droits de tous, et pas seulement respecter les droits du plus fort.

L’historien a également déclaré que l’État d‘Israël était préoccupé par la réalisation du Projet sioniste révisionniste de Ze’ev Jabotinsky, projet qui affirme avant tout qu’Israël est le pays du « peuple élu », plutôt que de servir à « garantir la démocratie, l’égalité, les droits de l’homme ou même une vie décente pour tous ».

Il a ajouté que l’État existait en fait pour assurer la domination juive sur la terre d‘Israël et de faire absolument en sorte qu’aucune autre entité politique n’y soit établie.


Publié le 5 mai sur Middle East Monitor. Traduction : JM Flémal.

Print Friendly, PDF & Email

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Zeev Sternhell : “Netanyahou ne recule que devant la force” – Pour la Palestine

Les commentaires sont fermés.