Dans l'actu

Yvan Mayeur, gardien d’Israël. Vidéo.

Myriam De Ly

Après l’interdiction par la Ville de Charleroi de toute action de protestation lors de la venue de l’équipe de foot raciste et extrémiste Beitar Jérusalem, le 16 juillet, c’est à Bruxelles cette fois-ci que la censure frappe. Yvan Mayeur interdit toute sensibilisation concernant les droits des Palestiniens et toute critique contre l’Etat d’apartheid israélien lors du match Belgique-Israël le 13 octobre prochain. Cette interdiction est d’autant plus scandaleuse qu’elle intervient à un moment où le gouvernement et  l’armée israélienne ont lancé une nouvelle offensive de répression à Jérusalem et en Cisjordanie. « Tout ce qui concerne Israël requiert une protection supplémentaire » peut-on lire sur le site de la RTBF. Et du coup, toute critique contre la colonisation, le terrorisme d’état et l’apartheid est interdite.

C’est ce qu’on voulu dénoncer des activistes hier devant l’Hôtel de Ville de Bruxelles :

Print Friendly, PDF & Email