Dans l'actu

Washington augmenterait son aide militaire à Israël d’un milliard de dollars par an

Les États-Unis et Israël mettent actuellement la dernière main à un accord qui augmentera le montant de l’aide militaire que Washington accorde à « la seule démocratie du Moyen-Orient » d’un milliard de dollars US selon « une source proche du dossier » citée par Haaretz. Ce montant s’ajouterait aux 3,1 milliards de dollars US qui sont actuellement versés annuellement à Tel Aviv par le contribuable US.

Officiellement, ces informations sont qualifiées de « rumeurs » par les responsables du ministère israélien de la défense.

Cette augmentation de l’aide militaire US constituera une « compensation » accordée à Israël en raison de l’accord conclu avec Téhéran à propos de l’accès – ou plus exactement du non-accès – de l’Iran à l’armement nucléaire.

Le gouvernement israélien sera donc récompensé pour avoir tenté par tous les moyens d’empêcher la conclusion de cet accord et de provoquer une guerre avec l’Iran. Le Wall Street Journal a annoncé vendredi qu’en 2012 les systèmes de surveillance de l’armée des États-Unis ont détecté une violation de l’espace aérien de l’Iran par l’aviation israélienne. Les États-Unis surveillaient très attentivement l’activité militaire israélienne, ainsi que les communications, car ils craignaient à cette époque que le gouvernement de Netanyahou déclenche une attaque contre le site nucléaire iranien de Fordo. Le survol du territoire iranien a été interprété comme un vol de reconnaissance destiné à préparer cette attaque.

A Washington, une telle attaque était considérée comme « suicidaire », et les États-Unis ont refusé de vendre à Israël du matériel que les militaires israéliens réclamaient pour mener cette attaque à bien. Aussi la découverte que l’armée de l’air israélienne menait des vols secret au-dessus de l’Iran a-t-elle suscité à la Maison Blance et au Pentagone une grande nervosité. Elle a aussi entraîné une nette dégradation des relations personnelles entre Obama et Netanyahou, et une méfiance croissante entre les deux alliés.

L’accord avec l’Iran ayant finalement été conclu en dépit des manœuvres israéliennes, le raisonnement est que cet accord va pousser une série de pays arabes, pour qui l’Iran n’est pas précisément un pays ami, à s’armer davantage, ce qui donc représente une élévation du niveau de la menace pour Israël.

L’aide militaire étatsunienne a commencé à couler à flots sur Israël à partir de 1962, et le total de ces aides dépasse désormais les 100 milliards de dollars US.

 

Print Friendly, PDF & Email