Dans l'actu

Une nouvelle génération de torpilles à longue portée accroît les capacités offensives de la marine de guerre israélienne

Grâce à ses sous-marins – obligeamment fournis par l’Allemagne et payés en grande partie par les contribuables allemands – la marine de guerre israélienne a virtuellement la capacité d’agir n’importe où dans le monde. Sachant qu’Israël dispose de l’arme nucléaire et jouit en plus, tout en n’étant signataire d’aucun traité d’une intense coopération internationale (voir à ce propos nos précédents articles ICI et et encore ), ce pays pour qui les agressions militaires font pratiquement partie de la routine 1 représente véritablement une menace à l’échelle planétaire.

Il y a donc tout lieu de considérer comme inquiétante l’annonce de l’entrée en service progressive à bord de ces sous-marins d’une nouvelle génération de torpilles “rapides et à long rayon d’action” dotées d’un système de guidage numérique de pointe. Ce nouveau système d’armes, baptisé Kaved, est entouré d’un épais secret, de sorte que l’annonce officielle du “feu vert” donné après des essais s’accompagne de peu de détails. 

Mais les militaires israéliens ont malgré tout tenu à laisser filtrer vers les médias qu’il s’agit d’armes offensives, et qu’elles représentent “un progrès comme on en voit tous les dix ans”.

Un communiqué officiel de l’armée israélienne précise que “le système de torpilles possède des capacités et des caractéristiques avancées, notamment une précision et une portée accrues. L’entrée en service opérationnel de ce système signifie une grande avancée dans les capacités opérationnelles de la marine israélienne et sa capacité à défendre l’Etat d’Israël”, ce qui en clair signifie que la capacité d’Israël à agresser des pays étrangers s’est encore accrue.

Le système “Kaved” semble être une torpille lourde, rapide et à longue portée. Une caractéristique est ce que l’armée appelle un système de guidage numérique plus facile à mettre à niveau “sans changer de matériel” en procédant à des mises à jour logicielles.


A consulter : les articles de la rubrique “nucléaire”

Print Friendly, PDF & Email

Notes   [ + ]

1. Dans “Rise and Kill First : The Secret History of Israel’s Targeted Assassinations” le chroniqueur militaire israélien Ronen Bergman mentionne à plusieurs reprises l’utilisation des sous-marins de la marine de guerre israélienne pour transporter des commandos ou des agents secrets vers d’autres pays (notamment la Tunisie et le Liban), ou pour les exfiltrer après une opération clandestine – NDLR

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Les marines de guerre française et israélienne main dans la main… – Pour la Palestine

Les commentaires sont fermés.