L'actu

Une déclaration de Comité national palestinien de BDS : «Le racisme et les discriminations raciales sont l’antithèse de la liberté, de la justice et de l’égalité»

Le mouvement global Boycott, Désinvestissement, Sanctions pour la liberté, la justice et l’égalité du peuple palestinien est un mouvement de défense des droits humains, inclusif et non-violent, rejetant toute forme de racisme et de discriminations raciales. Le mouvement est mené par le Comité national palestinien (BNC), la coalition palestinienne la plus large de partis politiques, syndicats et unions professionnelles, réseaux de réfugié-e-s, comités populaires et organisations.

L’appel de la société civile palestinienne pour BDS de 2005, qui demande la fin des violations flagrantes du droit international par Israël et la protection des droits humains du peuple palestinien, s’enracine dans les principes énoncés par la Déclaration universelle des droits de l’homme. Comme le stipule la Déclaration, « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits » et tout le monde doit pouvoir bénéficier de l’intégralité des droits et libertés fondamentaux « sans distinction aucune, qu’elle soit de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de tout autre opinion, d’origine sociale ou nationale, de propriété, de naissance ou d’autre statuts. »

Nous appuyant sur cet engagement de principe du mouvement BDS aux droits égaux de tous les êtres humains, indépendamment de l’identité, nous nous opposons fermement aux idéologies, aux lois, aux politiques et aux pratiques qui promeuvent le racisme. Nous rejetons le sionisme, car il représente le pilier idéologique raciste et discriminatoire du régime d’occupation israélien, du colonialisme de peuplement et de l’apartheid qui a déchu le peuple palestinien de ses droits humains fondamentaux depuis 1948.

Adhérant à la définition des Nations Unies de la discrimination raciale, le mouvement BDS ne tolère aucun acte ou discours qui adopterait ou promouvrait la négrophobie, le racisme anti-arabe, l’islamophobie, l’antisémitisme, la xénophobie ou l’homophobie.

Nous condamnons fermement l’apartheid, le génocide, l’esclavage, l’exploitation coloniale et l’épuration ethnique, qui sont des crimes contre l’humanité fondés sur le racisme et la suprématie raciale, et nous demandons le respect du droit des victimes et de leurs descendant-e-s à une réparation intégrale. Nous condamnons avec la même fermeté d’autres violations des droits humains telles que le trafic d’êtres humains, l’exploitation des travailleurs/euses et l’exploitation sexuelle, en étant également solidaires de leurs victimes.

Guidé par l’agenda inclusif de la Conférence mondiale contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance qui y est associée, tenue en 2001 à Durban (Afrique du Sud), les principes du mouvement BDS intègrent les valeurs de diversité culturelle, de solidarité et de soutien mutuel entre les victimes du racisme et des discriminations raciales.

Nous appuyant sur ces valeurs, nous sommes solidaires des communautés d’ascendance africaine, des peuples indigènes, des peuples sans terre, des réfugié-e-s et des migrant-e-s, des peuples exploités et opprimés pour le progrès économique de quelques-uns, de celles et ceux qui sont discriminé-e-s et persécuté-e-s pour leurs croyances ou leur identité, ainsi que pour leur caste. Nous prenons fait et cause pour leurs luttes pour la justice raciale, économique, de genre, environnementale et sociale.

Nous apportons notre soutien à toutes les communautés marginalisées, notamment les communautés arabe, noire, indigène, musulmane, juive, asiatique, latino, rom et dalit, qui sont la cible de mouvements xénophobes et racistes d’extrême-droite qui ont pris ou sont sur le point de prendre le pouvoir aux Etats-Unis, en Europe, en Amérique Latine, en Inde et ailleurs.

Nous sommes aussi solidaires avec les luttes de toutes les minorités dans le monde arabe contre le racisme et les discriminations racistes pour la pleine égalité et la justice.

Les principes du mouvement BDS appelle à une solidarité proactive avec les communautés opprimées du monde entier et avec toutes les victimes d’actes et de la rhétorique racistes. Nous faisons cause commune. Nous soutenons leur résistance, en harmonie avec le droit international, contre l’intolérance sectaire, les idéologies et pratiques racistes.

Le racisme et les discriminations raciales sont l’antithèse de liberté, de justice et l’égalité.


Publié le 7 mars sur BDS Movement.
Traduction : Maxime Benatouil pour ECCP.