Dans l'actu

Un mur de béton érigé entre quartiers juif et arabe de Jérusalem-Est

A Jérusalem-Est, la police israélienne a entrepris dimanche (18 octobre) d’ériger un mur de séparation, formé d’énormes blocs de béton empilés, entre le quartier de Jabel Mukaber, dont la population est majoritairement arabe, et celui de Armon Hanatziv, présenté comme un « quartier juif » par le quotidien Haaretz, qui rapport l’information sur son site.

Wall_btw_Jabel Mukaber_Armon Hanatziv_oct2015

Jerusalem_est_oct2015

East_Jerusalem_oct2015
L’auteur de l’article, Nir Hasson, écrit que ce mur « ressemble à la clôture de séparation de Cisjordanie« .

Au cours des derniers jours, rapporte-t-il aussi, la police a – selon une enquête de l’ « Association for Civil Rights in Israel » – entièrement fermé à tout trafic 11 routes dans la même zone. En outre, différents checkpoints ont été installés, ce qui provoque d’importantes difficultés de circulation pour les habitants. La situation est la plus difficile dans les quartiers de Zur Baher et de Umm Tuba, où les files d’attente atteignent deux heures pour franchir un checkpoint.

Cette nouvelle forme de punitions collectives et d’humiliations infligées à toute la population palestinienne de Jérusalem ne peut qu’accentuer la tension, ainsi que l’explique très bien Jean-Paul Chagnolleau dans un entretien avec Médiapart.

 

Print Friendly, PDF & Email