Dans l'actu

Un ministre proche de Netanyahou menace les Palestiniens d’une troisième nakba

 

Un important ministre, proche de Benjamin Netanyahou, a lancé un avertissement aux Palestiniens, les menaçant de procéder à leur expulsion en masse et d’un nettoyage ethnique expéditif si la vague de violence déclenchée par les provocations israéliennes à Jérusalem ne prend pas fin immédiatement.

Souvenez-vous de 1948” et “souvenez-vous de 1967”, a écrit le Ministre de la Coopération régionale Tzachi Hanegbi dans une déclaration diffusée via Facebook, après la mort de trois colons israéliens dans la colonie de Halamish. “C’est comme ça qu’une nakba * commence”, a-t-il ajouté pour qu’il n’y ait pas d’équivoque.

Nakba” * est le terme – signifiant “catastrophe” – par lequel les Israéliens ont eux-mêmes désigné le traitement qu’ils réservaient aux Palestiniens en 1948, et que ceux-ci ont par la suite adopté. Ils désignent ainsi l’expulsion de 700 à 800.000 d’entre eux par les forces israéliennes durant la guerre qui a permis à Israël de proclamer son indépendance en 1948.  Israël n’a jamais permis, en dépit des décisions de l’ONU, à aucun d’entre eux de revenir dans son pays. 300.000 Palestiniens supplémentaires (dont environ la moitié étaient des réfugiés de 1948) ont été contraints de fuir lors l’agression israélienne de juin 1967, systématiquement présentée comme une guerre défensive par Israël alors que ses militaires la préparaient depuis des années, n’attendant que le moment propice pour la déclencher.

Lorsque vous voudrez arrêter tout cela, il sera déjà trop tard”, a encore ajouté Hanegbi, suggérant que le cycle actuel de violence amènera Israël à mener une autre expulsion massive des Palestiniens. “Ce sera déjà après la troisième nakba”.

Vous avez déjà payé ce prix fou deux fois pour vos dirigeants”, a-t-il poursuivi en demandant au public palestinien de se désolidariser de ses dirigeants, qu’il a qualifiés d’extrémistes religieux imprudents. “N’essayez plus, car le résultat ne sera pas différent”, conclut-il.


* “Naqba” est la traduction arabe de « shoah ». Les sionistes utilisaient donc, dès 1948, le même mot pour désigner leur entreprise de dépossession des Palestiniens de leur terre et de leurs biens que celui qui désigne l’extermination massive des juifs d’Europe par les nazis au cours de la deuxième guerre mondiale. (NDLR)

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email