Dans l'actu

Un leader juif qualifie les chrétiens de «vampires suceurs de sang» et veut interdire la célébration de Noël

Benzi Gopstein, le chef du groupe juif anti-assimilationniste Lehava, veut qualifie les chrétiens de «vampires» et réclame leur expulsion par Israël «avant qu’ils ne s’abreuvent une fois de plus de notre sang».

Le leader de Lehava rapporte le quotidien Haaretz, qui cite le site web haredi Kooker – a réclamé l’interdiction de la célébration de la fête chrétienne de Noël, qui selon lui «n’a pas sa place en Terre Sainte».

Gopstein écrit qu’il est dérangé par «la chute de la ligne de défense du Peuple Juif contre ses ennemis mortels depuis des siècles : l’Église chrétienne». Selon lui, «l’Église a utilisé au maximum les moyens à sa disposition pour détruire le Peuple Juif» et «l’Église a été sèchement battue quand le Peuple Juif s’est doté d’une des armées les plus puissantes du monde et qu’ils n’ont plus aucune chance de nous détruire».

Mais, ajoute-t-il, les chrétiens n’ont pour autant pas renoncé. «Un dernier espoir demeure pour ces vampires et suceurs de sang – la mission. Si les Juifs ne peuvent plus êtres tués, ils peuvent encore être convertis».

«Des librairies missionnaires proposent leurs produits à la vue de tous sur la route de Jaffa à Jérusalem, des communautés entières se promènent avec des missionnaires, beaucoup d’entreprises sont dirigées par eux et sont utilisées par la mission, très souvent en usant de ruse et sans que les employés le sachent», poursuit cet illuminé.

«La crainte que tout Juif a ressentie, le dégoût pour le christianisme que nous avons décrit – ce dégoût qui est la seule chose qui nous a sauvés des jours sombres en Europe – a disparu avec la “bonne vie” de l’ère démocratique…et les missionnaires sont à l’affût de proies», a-t-il encore ajouté.

«Je demande à tout le monde d’élever un cri et de lutter contre ce phénomène de corruption dans la meilleure tradition du judaïsme, avant que nous tous – y compris ceux parmi nous qui observent les commandements – deviennent une communauté de sycophantes. Noël n’a pas sa place en Terre Sainte. Éloignons les vampires avant qu’ils s’abreuvent une fois de plus de notre sang »

Plusieurs mouvements israéliens ont dénoncé ces propos et ont demandé l’ouverture d’une enquête judiciaires, soulignant que ces déclarations incendiaires interviennent dans un climat de violence, dont plusieurs membres du clergé chrétien ont déjà été victimes.

Dans le passé, Gopstein – qui a eu des démêlés avec la justice –  a déjà fait l’objet de plusieurs plaintes qui ont été  pratiquement ignorées par les autorités israéliennes. En décembre 2014, des membres de Lehava avaient incendié une école bilingue à Jérusalem. Le dossier a été transmis au Parquet en mai, mais aucune mise en accusation n’a été à ce jour prononcée, et selon des informations récentes de la chaîne de télévision “Channel 10” il semblerait que l’affaire soit prochainement classée sans suites, écrit Haaretz.

Le dossier transmis par la police à la Justice comprendraient pourtant  un certain nombre de “posts” extraits de la page Facebook de Gopstein et de WhatsUp, comprenant des conversations “de nature raciste” tombant sous le coup de la loi israélienne. Gopstein diffuserait par exemple des photos-montages figurant des députés représentant la minorité palestinienne à la Knesset pendus par le cou.

LES MÂCHOIRES DE L’OCCUPATION DE DESSERRENT UN
TOUT PETIT PEU, POUR UN TOUT PETIT MOMENT…

Israël a annoncé quelques mesures destinées à alléger les restrictions habituellement imposées aux déplacements des chrétiens palestiniens en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza.

Quatre cents chrétiens palestiniens résidant en Cisjordanie occupée seront au exceptionnellement autorisés à décoller de l’aéroport Ben Gourion, près de Tel Aviv, au lieu d’être obligés de transiter par l’aéroport jordanien de Amman. Cinquante chrétiens de Gaza seront autorisés à transiter par le territoire israélien  et la Cisjordanie pour gagner le Pont Allenby, point de passager vers la Jordanie, pour s’envoler vers d’autres destinations.

Cinq cents chrétiens de Cisjordanie auront l’autorisation de rendre visite à des membres de leur famille dans la Bande de Gaza, et huit cents résidents chrétiens de Gaza pourront se rendre en Cisjordanie ou à Jérusalem-Est afin de rendre visite à des membres de leur famille.

Le piège de l’occupation israélienne se relâche un tout petit peu, et pour une très courte période…

Il serait cependant peut-être juridiquement difficile d’imputer personnellement à Gopstein ces abominations, car il est apparu que quelqu’un continuait à alimenter sa page Facebook pendant qu’il était en état d’arrestation. Il pourrait donc nier être personnellement l’auteur de ce qui tombe sous le coup de la loi israélienne.

On n’attacherait guère d’importance aux élucubrations d’individus tels que celui-là si, en Israël, beaucoup de politiciens proches du pouvoir n’étaient en permanence dans une compétition malsaine pour s’attirer les bonnes grâces des franges les plus extrémistes de l’opinion, à commencer bien entendu par les colons les plus exaltés.

Les délires d’aujourd’hui ont donc toujours, dans ce pays en pleine dérive fascisante, une chance de devenir les lois de demain.

Print Friendly, PDF & Email