Dans l'actu

Un Égyptien toujours emprisonné en Israël un an après la fin de la peine à laquelle il a été condamné

Un citoyen égyptien est toujours dans la prison de Nafha en Israël un an après l’expiration de sa peine, à cause de problèmes bureaucratiques entre Israël et l’Egypte.

Ahmad Suwarka, 27 ans, résident du Sinaï, avait été arrêté en mars 2009. Après avoir été interrogé par le service de sécurité israélien du Shin Bet, il a été accusé de complicité avec le Hamas pour organiser une mission suicide en Israël ou pour capturer un soldat israélien et l’emmener de Gaza au Sinaï.

Après s’être infiltré en territoires israélien, il a été arrêté avec cinq autres résidents du Sinaï et condamné en 2011 pour complicité d’enlèvement et de meurtre, infiltration en Israël, contact avec un agent étranger, information de l’ennemi, sur la base de ses aveux 1. Il a été condamné à sept ans et demi de prison.

Mais alors que Suwarka ait fini de purger sa peine en septembre 2016, Israël ne l’a pas libéré pas. Suwarka reste à la prison de Nafha à cause de la loi sur l’infiltration, qui permet à Israël de le garder derrière les barreaux jusqu’à ce que l’Égypte accepte de fournir un laissez-passer.

Suwarka, qui dit qu’il est marié à une femme de Gaza, a demandé à être expulsé à Gaza ou en Égypte. Il accepte en fait n’importe quoi pourvu qu’il puisse sortir  de prison, où, dit-il dans un plaidoyer au tribunal de Be’er Sheva, les conditions sont insupportables.


D’autres articles où il est question de la prison de Nafha.

Print Friendly, PDF & Email

Notes   [ + ]

1. On rappellera que le Shin Bet pratique systématiquement la torture sur les prisonniers arabes. La validité de ces aveux peut donc être mise en doute, même en l’absence d’informations précises sur ce cas. – NDLR