L'actu

Un accueil chaleureux et combattif à Leila Khaled, Sahar Francis et Ahed Tamimi au Parlement européen (photos)

C’était un grand moment, ce 26 septembre, au Parlement européen à Bruxelles : la conférence « Le rôle des femmes dans la lutte populaire palestinienne », organisée par le groupe parlementaire GUE/NGL (Groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique), les Brigades Unadikum, Samidoun, Addameer et le mouvement BDS accueillait Leila Khaled (FPLP), Sahar Francis (Addameer) et Ahed Tamimi (Comités des luttes populaires). Plus de 200 personnes, dont de nombreux parlementaires européens, assistaient à l’événement. Une conférence où s’exprimait la solidarité avec la Palestine, mais également avec le Venezuela, Cuba et tous les peuples qui luttent contre l’oppression dans le monde.

Ahed Tamimi (à droite sur la photo) : Le monde doit reconnaître la cause palestinienne. L’occupation, ce n’est pas seulement la prise des terres. Nous nous opposons au racisme, au sionisme, au système entier d’occupation, pas seulement aux colonies. Nous ne voulons pas de votre pitié : nous voulons la liberté !

Leila Khaled : Nous devons unir les peuples du monde pour la cause de la liberté, unir tous les mouvements populaires qui résistent à l’oppression. Les nazis ont été jugés à Nuremberg pour leurs crimes. Israël connaît l’impunité. Vous devez amener les criminels de guerre devant la justice. Vous devez dire à vos gouvernements qu’ils cessent toute collaboration avec l’État sioniste.

Des applaudissements nourris pour tous les intervenants, en particulier pour Leila Khaled

Sahar Francis, directrice d’Addameer et avocate de Khalida Jarrar (au milieu de la photo) : Avec votre soutien, nous pouvons exercer des pressions sur les gouvernements pour qu’ils interviennent en faveur de la libération de nos prisonniers

La députée Martina Anderson de Sinn Féin qui elle-même a passé 11 ans en prison : pour la libération de Khalida Jarrar et de Khitam Saafin

De nombreuses interventions de députés, de Palestiniens de la diaspora, de Michel Collon (Investig’Action), Pierre Stambul (UFJP)… ont clôturé la séance

Photos : Pour la Palestine (Marie Groffils, Myriam De Ly)

Lisez également sur ce site :

Interview de Leila Khaled sur la résistance palestinienne, BDS, le FPLP…

« À mes yeux, la Palestine est le paradis » – Un entretien avec Leila Khaled

Des articles concernant Ahed Tamimi et sa famille

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ai fait mes études dans une université israélienne. Je veux utiliser ce que j’ai appris contre le pouvoir d’occupation. Ce pouvoir d’occupation contrôle tous les aspects de notre vie quotidienne.

Avec votre soutien, nous pouvons exercer des pressions sur les gouvernements, en particulier concernant le sort des prisonniers palestiniens. Il y a actuellement 6.200 Palestiniens dans les prisons israéliennes, parmi lesquels 65 femmes. Cinq femmes sont détenus sous le régime de la détention administrative, dont Khalida Jarrar. 450 personnes en total se trouvent sous détention administrative. S’il vous plait, faîtes des pressions sur vos gouvernements pour qu’ils interviennent pour la libération des prisonniers

 

 

Leila Khaled : Nous devons unir les peuples du monde pour la cause de la liberté, unir tous les mouvements populaires qui résistent à l’oppression

 

 

Les nazis ont été jugés à Nurenberg pour leurs crimes. Israël connaît l’impunité. Vous devez amenez les criminels de guerre devant la justice. Vous devez dire à vos gouvernements qu’ils arrêtent toute collaboration avec l’Etat sioniste.

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

3 Trackbacks & Pingbacks

  1. Zu Gast bei Freunden – tw_24:blog
  2. المَوقع الرّسمي – إتحاد الجاليات والمؤسسات الفلسطينية في أوروبا
  3. Palestinian women leaders and activists speak in European parliament – المَوقع الرّسمي – إتحاد الجاليات والمؤسسات الفلسطينية في أوروبا

Les commentaires sont fermés.