Dans l'actu

Tirant prétexte de la disparition de jeunes colons, Israël à l’offensive

Tirant prétexte de la disparition de trois jeunes colons, Israël a lancé sa plus importante offensive militaire en Cisjordanie  depuis la deuxième Intifada

Depuis le kidnapping présumé, le 12 juin, des trois colons à Hébron – imputé sans le moindre début de preuve au Hamas par le gouvernement Netanyahou (comme le relève le New York Times lui-même) – au moins cinq Palestiniens de Cisjordanie ont été tués, plus de 500 personnes ont été arrêtés; deux mille maisons palestiniennes ont été forcées et ont subi des raids; certaines maisons de Hébron ont été transformées en postes avancés de l’armée israélienne … Et Gaza a été  bombardé à plusieurs reprises.

Dans le même temps, 250 prisonniers palestiniens observent une grève de la faim depuis le 14 avril pour protester contre la détention administrative dont ils font l’objet. Près de 90 prisonniers ont déjà été hospitalisés.

Sous prétexte de chercher les colons portés disparus, l'armée d'occupation détruit les installations agricoles palestiniennes à Hébron (photo : ActiveStills)

Sous prétexte de chercher les colons portés disparus, l’armée
d’occupation détruit les installations agricoles palestiniennes à Hébron
(photo : ActiveStills)

Lecture recommandée : « On cherchait quelqu’un à tuer : des soldats israéliens rompent le silence », remarquable article initialement publié par le Guardian, dont l’auteure Laura Aronica fait depuis l’objet d’une campagne de haine sur des médias sociaux.

Print Friendly, PDF & Email