Dans l'actu

Sur le chemin de l’école… sous escorte militaire [vidéo]

Dans les collines au sud de Hébron, la rentrée des classes est une fois de plus difficile pour les écoliers palestiniens : sur le chemin de l’école – qui en soi n’est pas des plus confortables, sur des chemins caillouteux – ils risquent à tout moment d’être violemment agressés par les colons juifs dont ils doivent nécessairement longer la colonie illégale (elle l’est théoriquement même aux yeux du gouvernement israélien).

Les colons les ont à maintes reprises canardés avec des pierres lancées au moyen de frondes. Dans cette vidéo un garçonnet haut comme trois pommes montre où il a reçu une grosse pierre sur la tête…

La violence avait atteint un degré tel que l’armée d’occupation – qui dans cette zone est particulièrement nombreuse et se consacre essentiellement à protéger les colons – que l’armée s’est finalement décidée à protéger les enfants palestiniens. Depuis une dizaine d’années, tous les matins, les gosses de Tuba se rendent à l’école escortés par un véhicule de l’armée d’occupation. Il est arrivé que les colons extrémistes prennent les soldats pour cible, et en une occasion au moins un de ceux-ci a ouvert le feu en riposte (témoignage d’un ancien soldat israélien dans la vidéo).

Un coup de feu en l’air, évidemment. L’attaquant était un Juif. Évidemment, s’il avait été Palestiniens il serait probablement mort à l’heure qu’il est, de multiples exemples récents le démontrent. Mais comme l’agresseur était un colon, même pour un coup de feu en l’air le soldat a été poursuivi devant une cour martiale pour usage illégal de son arme. Pendant ce temps, le sergent Elor Azaria passe pour un héros aux yeux d’une grande partie des Israéliens, et il a reçu le soutien de la hiérarchie militaire et du gouvernement

Print Friendly, PDF & Email