Dans l'actu

Soutien à des Palestiniens dans le camp d’Ain El Helwe

Nous avons reçu cet appel au dons de la part d’une jeune Palestinienne qui vit en Belgique et qui se rend souvent au Liban, dans le camp d’Ain El Helwe.

Bonjour à tous

je vous réécris cette année pour faire une nouvelle récolte de sous.
Cette fois-ci il s’agit d’aider 2 Palestiniens vivant dans le camp de réfugiés Ain el Helwe situé à Saida, au Liban.

Avant de vous expliquer en quoi ces personnes ont besoin d’aide, je vais tout d’abord expliquer en résumé la situation des Palestiniens au Liban et aussi de ce camp en particulier.

Les Palestiniens au Liban sont sous la responsabilité de l’UNRWA, qui est responsable de leur éducation et de leur santé.
Il faut savoir que environ 70 métiers leur sont interdits.
Il leur est aussi interdit de devenir propriétaires, il leur faut un garant.
Je vous épargne les détails mais les Palestiniens souffrent également de racisme ( à l’embauche entre autres)

Pour info, le camp de Ain el Helwe est interdit aux non habitants , il faut un permis pour y entrer.
Le Liban n’est pas responsable de ce territoire qui est sous la responsabilité de l’UNRWA comme tous les autres camp de réfugiés palestiniens.
Je tiens cependant à préciser que dans ce camp vivent 80.000 personnes dont également des réfugiés syriens, dans environ 2 km2.
Le camp est fermé donc, encerclé de « checkpoints » contrôlés par des militaires libanais, car il est considéré dangereux, ce qui veut dire que si quelques chose s’y passe, le Liban n’entre pas pour intervenir.

C’est donc dans ce camp que vivent ces 2 personnes .
Ces 2 personnes me sont chères, et toutes les 2 passent un moment difficile financièrement mais pour des raisons différentes.

Le premier est un jeune homme qui a fait de brillantes études supérieures et pour ce faire ses parents se sont endettés.
Fin des secondaires il a même été premier sur tout le Liban dans la section « Graphic design ».
Après ses études supérieures il cherche un travail pendant 1 an.
Psychologiquement cette période a été très difficile pour lui, il est l’aîné d’une fratrie de 4 et est le seul à être en capacité de travailler… mais ne trouve pas de travail. Il a donc décidé d’augmenter ses chances et a commencé cette année des études universitaires en « Specialisation in computer graphic design ». Pour financer cela (transports et frais d’université) il travaille en temps partiel dans le camp ce qui fait que souvent il travaille sur ses projets universitaires de nuit.
Cependant il a besoin d ‘un ordinateur performant pour continuer et réussir ces études. Actuellement il se débrouille en utilisant les ordinateurs à l’université ou en empruntant l’ordinateur d’un ami. C’est donc pour qu’il puisse s’acheter un ordinateur que je récolte entre autres de l’argent.

La 2e personne est une femme directrice d’un centre pour enfants.
Il y a quelques mois elle a appris qu’elle souffrait d’un cancer.
Elle a commencé par un traitement de chimio et maintenant elle subit un traitement hormonal. Elle doit prendre 14 piqûres, 1 toutes les 3 semaines et chacune coûte 3000 dollars.
Les aides de l’UNRWA ne couvrent que la moitié du montant pour le reste elle et sa famille doivent s’endetter ou dépendre d’éventuels dons. Elle a également fait une demande à l’OLP et attend toujours une réponse. Peu importe celle-ci, l’OLP ne couvrira pas le reste des 50%.
Actuellement elle en est à sa 7e piqûre.
Je sais que je ne pourrai pas récolter toute la somme dont elle a besoin mais une partie aidera de toute façon
Je vous avoue que c’est dans des moments pareils qu’on se dit qu’on est chanceux d’être en Belgique et d’avoir notre « sécurité sociale ».

Voilà j’espère pouvoir aider les 2 au mieux.
N’hésitez pas à faire circuler et à partager mon écrit.
Vous pouvez me faire un virement sur ce compte avec en communication « DONS » :
JAIDA
BE46 0634 0400 5136

D’avance merci à tous

Lisez également : Réfugiés au Liban : «On nous a tout pris, même le droit d’être acteurs de nos révoltes»

 

Print Friendly, PDF & Email