Dans l'actu

Soutenez Abdallah Abu Rahma de Bil’in : signez la pétition

Le défenseur palestinien des droits de l’homme Abdallah Abu Rahma va être jugé le 13 juillet 2016 et il risque d’être immédiatement incarcéré et/ou expulsé de son village, après avoir été arrêté le 13 mai dernier lors d’une manifestation sportive.
Abdallah Abu Rahma est un militant internationalement connu pour son rôle de premier plan dans le Comité populaire de Bil’in contre le mur.

Le mouvement s’oppose au mur construit par Israël, qui a confisqué illégalement une grande partie des terres du village. Leurs actions sont devenues célèbres grâce au film « Cinq caméras brisées ». Les membres du Comité sont ciblés par les autorités d’occupation israélienne depuis le début de leurs activités, en 2005. En 2010/2011, Abdallah Abu Rahma a déjà fait 16 mois de prison sur des accusations douteuses.

Le 13 mai 2016, Il a été arrêté de façon arbitraire par des soldats israéliens pendant le Marathon cycliste Al-Wada à Bil’in. Il est resté pendant 10 jours, bien que le tribunal militaire d’Ofer ait décidé le 14 mai qu’il devait être immédiatement relâché. La vidéo ci-dessous prouve qu’il n’est coupable d’aucune violence mais qu’il a seulement cherché à aider les participants.

Abdallah a été obligé de payer une caution incroyablement sévère de 15.000NIS (3.500€) pour être libéré mais il doit se présenter régulièrement à la prison. Son procès aura lieu le 13 juillet 2016 et il risque d’être immédiatement réincarcéré et/ou expulsé de son village. Les audiences ont clairement montré qu’il est ciblé pour ses activités de défense des droits de l’homme et non pour l’incident en question. Le 1er juin 2016, un procureur militaire israélien a même demandé au tribunal militaire d’éloigner Abdallah de son « environnement bactérien ». Rien ne pouvait indiquer plus clairement que Abdallah n’aura pas un procès équitable !

Les sous-signés exigent qu’Israël acquitte immédiatement Abdallah Abu Rahma des accusations vexatoires et des allégations portées contre lui, mette fin au harcèlement systématique des défenseurs des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés et garantisse la liberté d’expression en vertu du droit international.

Signez la pétition ICI

Que pouvez-vous faire d’autre ?

– Partagez cette pétition par email et sur les réseaux sociaux.

– Ecrivez au Premier ministre israélien
Prime Minister’s Office : 3 Kaplan St. – P.O.B. 187 – Kiryat Ben-Gurion – Jerusalem 91919
Tel: 972-2-6705555 Email : pm_eng@pmo.gov.il 

– Ecrivez à l’ambassade d’Israël en Belgique :
Avenue de l’Observatoire 40
1180 Bruxelles


Source : Change.org
Traduction : MR pour ISM

Print Friendly, PDF & Email