Dans l'actu

Sondage : la majorité des juifs U.S. imperméables aux attaques de Netanyahou contre Obama

Haaretz fait état des résultats d’un sondage d’opinion réalisé en juillet 2011 aux États-Unis, commandité par « J-Street » (le courant de l’opinion juive américaine opposé au discours extrémiste de la branche dominante, à savoir l’AIPAC, la prétendue « Anti-defamation League », etc…).

Selon ce sondage, 57% des juifs états-uniens soutiennent l’idée d’une paix israélo-palestinienne fondée sur un retour aux frontières de 1967 (avec des échanges de territoires négociés), alors que 43% y sont opposés. Il n’est pas fait mention de « Jérusalem-est pour capitale » du futur État palestinien, et ont sait que l’évocation de possibles « échanges de territoires négociés » (négociés dans quelles conditions ?) est une manière hypocrite
de signifier la perpétuation des principaux « blocs » de colonies juives en Cisjordanie, ce qui réduit à néant le possibilité d’un État palestinien viable, disposant d’une continuité territoriale.

Plus étonnant : plus d’un tiers des juifs états-uniens souhaitent que les États-Unis soutiennent la démarche de l’Autorité Palestinienne visant à obtenir la reconnaissance de l’État palestinien par l’ONU en septembre, 18% se disent hésitants, et moins de la moitié (pas même 47%) y sont opposés.

Qui plus est, écrit Haaretz, le sondage de J-Street montre que la majorité des juifs états-uniens (60%) approuvent toujours les positions du Président Obama, qui sont pourtant violemment combattues par Netanyahou et le lobby.

Print Friendly, PDF & Email