L'actu

Signez, vous aussi, l’Appel belge pour la libération immédiate de Georges Ibrahim Abdellah

Myriam De Ly

Georges Abdellah entame ce 24 octobre sa 34e année de détention en France. La Campagne unitaire française organise le samedi 21 octobre une manifestation devant la prison de Lannemezan, où il est détenu.

Quelques militants belges ont lancé le 3 octobre l’Appel belge pour la libération de Georges Ibrahim Abdellah. 

En huit jours de temps, 13 associations et plus de 100 personnes, des artistes, des professeurs, des ouvriers, des journalistes, des syndicalistes, des enseignants, des étudiants, des avocats, des auteurs, des éditeurs, des personnes actives dans l’associatif… ont signé l’Appel, tant au Nord qu’au Sud du pays.

Vous aussi (ou votre association), vous pouvez vous joindre aux signataires : envoyez un mail, en mentionnant votre nom/prénom/profession, fonction ou organisation à de.ly.myriam@gmail.com, vervaetluk@gmail.com ou peace.paix@gmail.com.

Voici le texte de l’Appel :

Nous proclamons notre solidarité avec Georges Ibrahim Abdallah.

A l’heure actuelle Georges Ibrahim Abdallah poursuit sa 33ème année de détention arbitraire dans la prison de Lannemezan en France. Ainsi, il bat le triste record d’années passées derrière les barreaux jusque là détenu par feu Nelson Mandela. C’est le plus ancien prisonnier politique d’ Europe. Il a plus que purgé sa peine, puisque libérable depuis 1999. Il a déposé en ce sens neuf demandes de libération qui lui ont toutes été refusées.

L’histoire de Georges Abdallah est liée à celle des guerres d’invasion israéliennes au Liban. Comme de nombreux Libanais, il rejoint la résistance palestinienne. Lors de l’invasion israélienne en 1978, il combat dans la résistance avec le FPLP et est blessé. En 1982, c’est l’invasion israélienne et le siège de Beyrouth, soutenue par les EU. Plus de 20.000 civils libanais et palestiniens sont tués. Suivent les massacres de Sabra et Chatila et l’occupation du Sud-Liban. C’est dans ce contexte que Georges rejoint les Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL).

Le 18 janvier 1982, le lieutenant-colonel Ray, l’attaché militaire adjoint des Etats-Unis en France, meurt à Paris, tué par les FARL. Le 3 avril, Yacov Barsimentov, diplomate israélien et agent du Mossad, subissait le même sort. Arrêté à Lyon en 1984, Georges est condamné une première fois en 1986 à quatre ans de prison et une seconde fois en 1987 à perpétuité.

L’histoire des procès de Georges est faite de juridictions d’exceptions, de pressions directes des EU et d’Israël, d’interventions d’agents des services secrets français. Georges Abdallah est toujours resté fidèle à ses opinions (et c’est cela aussi que la justice française lui reproche). Derrière les barreaux, il organise des grèves avec les prisonniers palestiniens, soutient les luttes contre les violences policières en France …

Suite à l’avis favorable donné en novembre 2012 par le tribunal d’application des peines, tout a été entrepris par le Parquet pour bloquer sa libération. Le ministre de l’Intérieur de l’époque (Valls) refuse de signer l’arrêté d’expulsion nécessaire vers le Liban. Il s’ensuit des reports et appels multiples, un pourvoi en cassation. Au bout de 15 mois, la demande de libération est jugée irrecevable.

Nous dénonçons l’acharnement à l’égard de Georges Ibrahim Abdellah et exigeons sa libération immédiate.

Nous refusons les peines sans fin pour les prisonniers politiques, d’autant plus que de nouvelles lois antiterroristes menacent nos libertés.
Nous appelons à des actions de solidarité politiques, humanitaires ou culturelles pour Georges Abdallah.

Nous demandons que le ministre belge des Affaires étrangères intervienne auprès de la France pour obtenir sa libération.

Nous invitons à écrire à Georges Ibrahim Abdallah en prison

Monsieur Georges Ibrahim Abdallah
2388/A221 CP de Lannemezan
204 rue des Saligues
F-65307 LANNEMEZAN
France

Les signataires :

Adriaensens Dirk, auteur, lid van het uitvoerend comité van het BRussells Tribunal; Ait Lahsen Mohamed, ancien délégué FGTB Caterpillar-Gosselies; Al Damiri Hamdan, militant palestinien; Al Sabbah Khaled, journalist; Amy Jean-Jacques, emeritus hoogleraar, Vrije Universiteit Brussel; Andersen René, Fédération de Charleroi du Parti Communiste; Awad Mustapha, Samidoun – réseau de solidarité des prisonniers palestiniens; Aziz Rachida, Le Space; Baloghova Alexandra, arbeidster; Barnet Rudi, animateur culturel, Bazzah Fatiha, bediend; Béghin Juliette, criminologue; Ben Abderrhamane Jamila, finances/comptabilité associative; Boudart Jean-Marie, ancien prêtre ouvrier, auteur, animateur; Boumazzoughe Nadia, BDS; Brissa Didier, formateur syndical; Bruggen Brian Graciano, student; Bruggen Sean Ernesto, arbeider; Bruggen Wolf Staf, arbeider Katoennatie; Bruggen Wolf Victor, arbeider Volvo Cars; Burnotte Joseph, animateur CEPAG; Caller Vladimir, rédacteur en chef du Drapeau Rouge; Carboni Maestri Gregorio, Arch., Ph.D., Chercheur post-doctoral 2017 au Centre Canadien d’Architecture; Catherine Lucas, auteur; Chaquiri Najib, éducateur; Choua Saddie, kunstenaar; Claessens Carmen, Antwerp for Palestine; Colicchio Pasquale, ex-permanent interpro FGTB Charleroi; Cordemans Marie-Françoise, enseignante et membre du Choeur Ali Aarass; Collon Michel, écrivain et journaliste, Investig’Action; Crokart Hélène, avocate; Cuesta Barros, syndicaliste; David Eric, professeur émérite de droit internationale de l’ULB; De Brabander Ludo, woordvoerder Vrede; De Cauter Lieven, cultuurfilosoof, departement architectuur KU Leuven & RITCS; De Ley Herman, emeritus professor UGent; De Ly Myriam, activiste pour la Palestine; De Maegd Frans, anti-imperialist; De Meyere Marc, prof. emeritus Ugent; De Potter Greta, artiste; De Witte Ludo, auteur; Dekkers Daniel, militant solidaire des combats des Palestiniens et Sahraouis; Delmotte Paul, professeur (histoire, politique internationale…) retraité de l‘IHECS (Bruxelles); Delval Luc, ancien journaliste; Den Hond Chris, vidéo-journaliste; Devos Magda, em.prof. UGentDeruette Serge, politologue, Umons; Donni William : futur éducateur et animateur social culturel; activiste; Dreezen Jan, lid Palestina Solidariteit; Dupire David, délégué CGSP Admi et militant pro-palestinien; El-Hatimy Aya, student; Ellouze Mohamed, avocat; Fahmy Labib, journaliste; Flémal Jean-Marie, auteur, traducteur; Flinker Jean, enseignant; Galand Pierre, personnalité du monde associatif; Gauthier Philippe, ancien journaliste; Gharbi Naima, hôtesse d’accueil, militante pour la Palestine et la justice pour tous; Goldschmidt Tom, journaliste retraité; Groffils Marie, gepensioneerd burger; Hala Hasan, l’Aiguille Dorée, asbl; Harnie Cecile, militante; Hulsens Eric, professeur d’honneur de l’enseignement supérieur, éditions Antidote; Humblet Perrine, professeur ULB, CRISS-ESP; Hustache Serge, député provincial; président du collège provincial du Hainaut; Jamar David, sociologue; Jaroszewski Julie, artiste; Kates Charlotte, Samidoun – réseau de solidarité des prisonniers palestiniens; Khayar Ibrahim, étudiant; Lalieu Grégoire, écrivain et journaliste, Investig’Action; Lothier Marie-Christine, responsable Entr’Aide et Fraternité; Lutjeharms Madeline, em.prof. aan de VUB; Malevé René-Paul, ex-enseignant et ex-secrétaire permanent syndical; Martinez Andrade Luis, sociologue; Morelli Anne, professeure de l’ULB; Moulin Laurent, ingénieur; Mukuna Olivier, journaliste et essayiste; Mayer Cathy, professeur retraitée; Nève Marc, ancien vice-président du CPT (Comité européen pour la prévention de la torture et des peines ou traitements inhumains ou dégradants – Conseil de l’Europe; Pechova Theresia, arbeidster; Péromet Mireille, enseignante retraitée; Peeters-Akkermans Bart, vertaler; Pierard Christine, citoyenne belge humaniste; Pierson-Mathy Paulette, juriste internationale et professeur émérite de l’ULB; Raklih Fatima, lid van Belgium for Palestine; Rbihou Dounya, arbeidster; Rosa Rosso Nadine, enseignante; Saïdi Nordine, militant décolonial; Saublains Raymond, photographe; Scordia Manu, dessinateur: Seba Asmaa, photographe; Stengers Isabelle, enseignante; Takkal Insaf, enseignante; Tanaka Aya, réalisatrice de documentaires; Terreyn Peter, Solidarity for all; Titom, dessinateur; Vandecan Myriam, activiste; Vandepitte Marc, philosopher; Van Dyck Barbara, onderzoekster University of Sussex; Van Leeuw-Koplewicz Marianne, éditions du Souffle; Van Loo Michel, metteur en scène; Van Riet Thomas, Prof., Katholieke Universiteit Leuven; Vanhove Daniel, observateur civil et auteur; Vanoost Lode, voormalig ondervoorzitter van de Kamer van Volksvertegenwoordigers; Verelst Karin, filosoof, VUB; Vervaet Luk, Association des Familles et des Amis des Prisonniers; Visconti Freddy, militant syndical métallo MWB; Zaynab Ling Al Isabelle, auteure et actrice

Dessin : Manu Scordia

Organisations signataires :

Activist ChildCare, Antwerp for Palestine, BRussells Tribunal, Bruxelles Panthères, Campagne Stop Répression, Comité BDS ULB, JOC Bruxelles, Mouvement Citoyen Palestine, Parti Communiste (Belgique), Plate-forme Charleroi-Palestine, Rajeen debke group, Samidoun-Réseau de Solidarité des prisonniers palestiniens, Solidarity for all, Vrede vzw.

Voyez ici l’appel de la Campagne unitaire pour la libération de Georges Abdallah à une manifestation devant les portes de la prison de Lannemezan (Hautes-Pyrénées) (avec vidéo)

Print Friendly, PDF & Email