L'actu

Résister en protégeant le patrimoine naturel de la Palestine

Grâce à la coopération avec le Comité pour une Paix Juste au Proche-Orient, la Plate-forme Charleroi-Palestine a eu l’occasion d’inviter Mazin Qumsiyeh. Et c’est dans le beau cadre de la salle et du jardin de la maison médicale de Marcinelle que nous l’avons accueilli ce dimanche 21 mai.

Nous connaissions Mazin comme auteur et activiste. La Plate-forme avait déjà invité Mazin il y a cinq ans. Mazin a publié de nombreux livres, dont un en français : Une histoire populaire de la résistance palestinienne, traduit d’ailleurs par Jean-Marie Flémal, collaborateur de la Plate-forme.

Dans son intro, Mazin nous a parlé de ses activités militantes, comme l’action des Freedomriders. Il était l’un des fondateurs de ISM (International Solidarity Movement), qui a déjà fait venir 30.000 internationaux en Palestine. Mazin s’est occupé de la formation dans la non-violence quand des jeunes arrivaient en Palestine. C’est ainsi qu’il a connu Rachel Corrie, avant son départ à Gaza où elle a été tuée par l’armée israélienne. Depuis 2008, il a perdu 19 amis, acteurs de la lutte populaire, dont dernièrement Basil al-Araj.

Personnellement, il a déjà arrêté 12 fois. Il évoque la grève de la faim des prisonniers palestiniens. Lors de son séjour au Luxembourg il a participé à une action de solidarité. Il regrette de ne pas pouvoir être présent aux manifestations contre la venue de Donald Trump, ce mardi 23 dans la ville de Bethléem.

Mais c’est d’un autre aspect de la résistance que Mazin nous a entretenus ce dimanche : celui des conséquences désastreuses de la colonisation israélienne sur l’environnement et la Palestine et les initiatives pour protéger le patrimoine naturel de son pays.

Nous avons découvert sa magnifique réalisation : le Musée d’histoire naturelle en Palestine, développé par l’Institut palestinien de la biodiversité et du développement durable, de l’université de Bethléem. Vous trouverez dans la vidéo de 10 minutes ci-dessous une présentation de cette belle initiative.

 

C’était une belle rencontre, avec des moments privilégiés d’échange entre les participants, qui ont partagé un brunch palestinien avant la conférence. A la fin de la journée, Mazin a pu se rendre sur le terril Pétria à Fontaine-l’Evêque, une zone naturelle à la biodiversité exceptionnelle, accompagné par un membre de la Plate-forme.

Vous trouverez des extraits vidéo, réalisés par Nathalie Patris, sur la page FB de la Plate-forme et d’autres articles de Mazin Qumsiyeh, ou parlant de lui, publiés sur ce site

Merci à Athanasios, Eliane, Nathalie, Raymond pour l’envoi de leurs photos.

 

Print Friendly, PDF & Email