Dans l'actu

Rawabi : la société Ytong tient à faire savoir qu’elle ne boycotte pas les colonies en Cisjordanie

Il y a peu, le promoteur immobilier palestinien (si ! cela existe !) Bachar Masri, qui supervise la construction d’une « ville nouvelle » palestinienne en Cisjordanie baptisée Rawabi, affirmait que des entreprises israéliennes s’étaient engagées par contrat, afin de pouvoir bénéficier de commandes, à ne pas avoir recours à des entreprises installées dans les colonies juives en territoire palestinien.

Aussitôt, la nouvelle avait soulevé une tempête de protestations en Israël, plusieurs parlementaires exigeant que les entreprises « coupables » de boycotter les colonies soient sanctionnées, et en tous cas privées d’aides du gouvernement et exclues des marchés publics en Israël. Entre 10 et 20 entreprises israéliennes seraient concernées.

Jusque là, le projet Rawabi, financé par des capitaux venant du Qatar et manifestement soutenu par le premier ministre de l’Autorité Palestinienne de Ramallah,  Salam Fayyad, n’avait rencontré d’autre opposition que celle des colons juifs de Cisjordanie, qui disaient craindre que la ville nouvelle engendre des embouteillages sur les routes de la région (ce qui ne manque pas de piquant, puisqu’on sait que les colons bénéficient d’un réseau routier moderne qui leur est réservé, tandis que les automobilistes palestiniens sont confinés sur des routes dans un état souvent pitoyable).

Plusieurs entreprises israéliennes concernées ont été identifiées et se sont murées dans le silence. La plupart, pourtant, ne sont pas identifiées, tant et si bien qu’un mouvement de colons de Samarie (en Cisjordanie) a décidé d’offir une récompense de 500 Shekels (env. 90 €) à toute personne qui en dénoncera une !

Mais la société Ytong, qui produit des blocs de béton cellulaire, a tenu pour sa part à faire savoir que si elle participe bien à la construction de Rawabi, il n’est pas question pour elle de boycotter les colonies et elle n’a jampais pris un pareil engagement. Elle parle de « manipulation malveillante » à propos de ceux qui ont tenté de faire croire le contraire. Bachir Masri aurait-il raconté une jolie fable pour donner des allures résistantes à son projet de ville qui a, architecturalement parlant, toutes les allures d’une colonie ?

En tous cas, selon le Jerusalem Post, « la compagnie Ytong a tenu à préciser qu’elle continuera à livrer ses produits partout en Israël, y compris dans les implantations » * en Cisjordanie.

Pour Ytong, les colonies juives en Cisjordanie font donc partie intégrante du territoire israélien. Ytong est également présent sur le marché belge…

 


* « The company added that it would continue to deliver its products to any place within Israel, including the settlements ».

 

Print Friendly, PDF & Email