L'actu

Quand Ronnie Barkan, décidé, répond aux attaques d’un journaliste israélien surexcité

Ronnie Barkan, qui se présente lui-même comme « un citoyen israélien privilégié d’origine juive« , est un opposant israélien, fondateur du mouvement « The Boycott from Within ». Il a été « interviewé » (disons plutôt agressé) par un journaliste de la chaîne de télévision Ynet TV, une des chaînes les plus regardées en Israël.

« Vous vous attaquez à mes droits », « Quand vous boycottez les universitaires, vous nuisez aux chercheurs et aux étudiants », « Vous, les membres de Boycott from Within, vous êtes prêts à abandonner votre famille afin d’obtenir des fonds étrangers », « BDS = pervers, idiot, écoeurant », ou encore : «Démagogie, bluff, mensonges ».« Pourquoi ne renoncez-vous pas à votre nationalité israélienne ? »,« Mais vous voulez bien sûr garder les soins médicaux et l’éducation israélienne… »« Allez vivre en Europe, en Italie. Je ne veux pas que vous soyez un citoyen de ce pays. »

Ronnie lui répond, calmement, en défendant les origines et les revendications de BDS : les droits fondamentaux des Palestiniens : l’arrêt de l’occupation, l’égalité des droits, le droit au retour des réfugiés palestiniens.

« Non, on ne s’attaque pas à vos droits : BDS distingue les individus et les institutions. »
« Non, on ne s’attaque pas à la liberté académique : nous avons des directives claires sur la façon de différencier entre instituts et individus. »

« Israël a été fondé sur le principe de la suprématie et du nettoyage ethnique. Il a été fondé pour que vos droits et les miens soient là, en ne tenant pas compte des droits des autres, fils et filles de cette terre. »
« Il n’y aurait pas de boycott si Israël respectait le droit international. »
« Je ne suis financé par aucune association. Je n’ai jamais de soutien extérieur pour mon militantisme. Je travaille dans l’informatique.»
« Je ne me tairai pas et je ne suis pas parti. Je suis toujours un citoyen israélien et j’étais en Israël, tout récemment. Je suis ici (*) parce qu’ici se trouve l’activité principale en vue de transformer Israël en un endroit qui sera légitime et où l’on peut vivre. »


Traduction et sous-titrage : CAPJPO-Europalestine

Ronnie Barkan (à gauche) participe à une action de protestation contre le mur d’Israël en Cisjordanie.
(Anne Paq / ActiveStills)

 

Lisez aussi : Israël n’a pas le droit d’être un Etat d’apartheid, dit le fondateur de « Boycott from within »

 

 

 

 

 


(*) à l’étranger

Print Friendly