Dans l'actu

Procès anti-BDS à Versailles : le lobby pro-Israël aura réussi à organiser une belle manif pro-palestinienne…

Ainsi que nous l’avions annoncé le 25 février, Olivia Zémor était convoquée lundi devant le tribunal de Grande Instance de Marseille, en sa qualité de directrice de la publication du site web CAPJPO – Europalestine, à la suite d’une plainte déposée par l’Union des Conseils des Communautés Juives d’Île de France (UCCCJ).

Cette organisation  estime qu’une manifestation organisée devant une salle de concert où se produisait Vanessa Paradis constituait une «action illégale d’appel au Boycott, délit prévu et réprimé par nos lois» (ce qui qui est un raccourci pour le moins audacieux). 

Il ne s’agissait pas de boycotter Vanessa Paradis, mais de demander à l’artiste de ne pas se rendre complice de l’apartheid israélien en allant de produire là-bas. Objectif d’ailleurs atteint, puisque Vanessa Paradis avait annulé son concert prévu à Tel Aviv… il y a 7 ans !

L’audience de lundi a donné lieu évidemment à une manifestation de solidarité, à laquelle participaient des militants venus de pas mal de pays d’Europe et aussi des États-Unis, et dont le vidéaste Chris Den Hond a tiré les images ci-dessous : 

Jugement le 14 mai. Selon toute vraisemblance, puisque c’est la thèse de la défense d’Olivia Zémor et aussi la position adoptée par le Parquet à l’audience, le tribunal déclarera les faits prescrits (ce qui le dispense d’examiner la question de savoir si la loi a ou non été violée).

Il n’en reste pas moins que la France est devenue un pays où la liberté d’expression est sans cesse malmenée.

L.D.                    

Print Friendly, PDF & Email