Dans l'actu

Près de deux tiers des Israéliens pour le déploiement d’une force d’interposition internationale

Selon le Jerusalem Post, « une majorité des Israéliens (64 %) serait favorable à un déploiement des troupes pour la paix de l’OTAN en Judée-Samarie * et à Gaza. C’est ce que révèle un sondage publié lundi par l’Université Ben-Gourion dans le Néguev. Une mesure qui est soutenue à la fois par les Juifs et par les Arabes israéliens« .

Selon le sondage, 81% des Israéliens sont également favorables à une adhésion d’Israël à l’Union européenne (UE). Plus généralement, ils sont 43% à souhaiter un renforcement des relations entre l’État hébreu et l’UE.

A la question « quel leader politique européen soutenez-vous ? », la réponse la plus fréquente est la chancelière allemande Angela Merkel. Elle est citée comme la figure politique européenne préférée des israéliens dans 55% des cas.

Le sondage, intitulé « La position israélienne par rapport à l’UE » a été réalisé sur un panel de 1000 personnes « représentatives de la population israélienne » (ce qui dans le jargon des instituts de sondage israéliens signifie que les 20% de la population arabe ont été superbement ignorés, comme c’est systématiquement le cas).

L’enquête a été menée par Sharon Pardo, directeur du centre d’études politiques et sociales européennes de l’université Ben-Gourion. Selon Pardo, « les Israéliens souhaitent réellement renforcer et approfondir leurs relations entre Israël et l’UE. Ils ont compris l’importance de l’Union européenne pour le futur d’Israël et souhaitent améliorer ces relations« .

Pardo ajoute : « le message est plutôt clair : les Israéliens ne veulent pas être isolés, ils veulent de la coopération« .

Il va sans dite qu’aussi longtemps qu’une paix juste et durable n’aura pas été établie en Palestine, nous serons nombreux à tout mettre en œuvre contre tout rapprochement supplémentaire entre Israël et l’U.E., à plus forte raison tout projet d’adhésion ou d’intégration entre plus poussée.

En fait, selon la formule de Robert Fisk, « Israël s’est inflitré dans l’U.E. sans que personne s’en aperçoive« , ce que Javier Solana avait résumé en affirmant qu’Israël « est partie prenante à tous les programmes de l’Europe des 27, notamment dans les domaines de la recherche et de la technologie. Aucun pays hors du continent n’a le type de relations qu’Israël entretient avec l’Union européenne« .

L.D.


* c’est-à-dire en Cisjordanie (NDLR)

Print Friendly, PDF & Email