Dans l'actu

Plainte de 9 passagers français de la « flottille de la liberté » devant la Cour Pénale Internationale

Neuf passagers de la “flottile de la liberté” pour Gaza, sauvagement arraisonnée en haute mer par la marine israélienne le 31 mai 2010, opération qui avait fait au moins neuf morts, ont dénoncé les faits à la Cour Pénale Internationale (CPI).

La dénonciation pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, déposée auprès du procureur de la CPI à La Haye, vise le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, son ministre de la Défense Ehud Barak et son chef d’état-major, le général Gaby Ashkenazi, a annoncé mercredi leur avocate.

Benjamin Netanyahu, son ministre de la Défense Ehud Barak et le général Gaby Ashkenazi, “ont revendiqué la responsabilité de cette opération”, a précisé Me Liliane Glock, avocate de neuf des dix Français qui participaient à la flottille, ainsi que de deux veuves de Turcs tués lors de l’opération et d’un Turc rescapé. il est donc logique que la dénonciation les vise.

L’avocate, basée à Nancy dans l’est de la France, a en outre assuré qu’une dénonciation similaire allait être déposée jeudi au nom des autres victimes turques de l’attaque de la flottille.

Les plaignants considèrent que l’attaque de la flottille d’une part, le blocus de Gaza d’autre part, constituent des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.

Print Friendly, PDF & Email