Dans l'actu

Piraterie sanglante : Kris Peeters “indigné”, Demotte aux abonnés absents

Le Ministre-président de la Région flamande, Kris Peeters, a adressé une lettre à l’ambassadrice d’Israël à Bruxelles pour lui exprimer son « indignation » après l’opération militaire sanglante de l’armée israélienne.

Le Ministre-président flamand recevra l’ambassadrice jeudi, et a l’intention de lui réaffirmer que « la Flandre ne peut considérer comme légitime l’utilisation de la force par les militaires israéliens « contre une initiative citoyenne à caractère humanitaire qui vise à améliorer les conditions d’existence de la population de Gaza ».

K. Peeters a tenu à faire savoir que « la Flandre partage l’inquiétude de la communauté internationale à propos  de la situation à Gaza et l’appel à une enquête indépendante à propos des récents événements tragiques ». Israël refuse, avec l’appui des États-Unis, toute enquête indépendante. Amnesty International rappelait encore tout récemment que la règle pratiquement absolue en Israël est l’impunité pour les militaires coupables d’actes de violence envers la population de la Palestine occupée.

Kris Peeters, et avec lui on l’imagine tout le gouvernement flamand, est donc « indigné » et « inquiet ». C’est mieux que rien.

Rien, c’est justement ce qu’on a jusqu’ici entendu du côté du gouvernement wallon… trop occupé sans doute à s’intéresser au sort des industriels de l’armement, qui est « inquiète » elle aussi, mais pas pour les droits humains bien entendu.

Print Friendly, PDF & Email