Dans l'actu

Pensée pour la Palestine

Moussaoui Mohamed

La Palestine s’ouvre au monde médiatiquement, mais reste tout de même cloitrée au sein même de son pays. Elle demeure le sujet d’actualité qu’intéresse tout le monde qui, malheureusement, se limite qu’à cela.

Aujourd’hui, je peux pratiquement dire que c’est un lieu de vacance pour le touriste engagé curieux de voir ce dont on parle.

Récemment, j’ai lu un article d’une Belge originaire de Mellet qui, après sa rhéto, s’est offert un voyage autour du monde. Parmi ses destinations, on retrouve Israël et la Palestine et bien que son premier but était de simplement voyager, elle ne fut pas insensible à la cause palestinienne.

On ne compte plus les flottilles incessantes, qui franchissent les océans en vue de rappeler que l’on isole encore aujourd’hui des femmes et des enfants impunément. Mais malheureusement, au bout du compte la seule chose qu’ils franchissent, c’est la mer et la frontière reste obstinément fermée.

Les convois traversent sans répit et sans accros tous les pays intra et extra européens et se borne à la milice organisant les injonctions politico-fascistes.

Je peux dire qu’actuellement, que l’unique chose qui puisse traverse ces frontières c’est la compassion sans cesse grandissante des sympathisants du peuple palestinien. Ils sont là, à des milliers de kilomètres et usent et abusent de leurs temps, de leurs argents et de leurs volontés à rendre la cause florissante. On ne compte plus les heures de sensibilisations, les kilomètres de manifestations, et le nombre de personnes aux réunions, tout cela pour manifester leurs pensées à la cause palestinienne.

Pour certains, cette cause prend des dimensions religieuses et éducationnelles et quant à d’autres, elle est purement un combat de tous les jours indépendamment de la foi ou d’une quelconque conviction …. Juste une cause humanitaire.

Bien que certains militants expriment leurs désaccords sur certains points de détails ou sur la forme d’actionner le mécanisme de sensibilisation, ils se concordent sans retenue au fond qui reste et demeure : un peuple errant sur sa propre terre, un peuple que l’on dit étranger à ses origines, un peuple qui ne demande qu’à vivre là ou il a grandi et/ou leurs aïeux ont grandit. Ce peuple ne nous demande pas qu’on leur donne quelque chose, ils réclament simplement une justice claire et apparente, reconnue de tous, mais appliqué de personne. Une justice qui portera le fruit de la liberté de tout à chacun. Une justice qui ne flirte pas avec les intérêts économiques, mais avec les intérêts humanitaires.

Quant à nous, à notre niveau, nous ne sommes que les relais incessants de leurs cris. Bien que j’ose croire quelquefois, qu’à force de le répéter, nous banalisons cette situation… comme au JT ! Mais nous n’avons nulle autre alternative que de sans cesse réitérer nos campagnes de sensibilisation et d’information à la cause palestinienne.

Je prétends à l’espoir qu’un jour, nous puissions dissoudre cette plate forme au nom de la paix au moyen orient. La plate forme Palestine Charleroi travaille presque quotidiennement à sa dissolution qui se verra concrète lorsque tous les Palestiniens vivront en Paix et auront récupéré leurs droits légitimes.

Moussaoui Mohamed

Print Friendly, PDF & Email