Dans l'actu

Orange : comme prévu, Israël va se payer Stéphane Richard (MàJ)

Comme prévu, les piteuses excuses du patron d’Orange à Israël, à son gouvernement, au CRIF et à la terre entière n’ont nullement ému Netanyahou. Au contraire, celui-ci entend pousser son avantage, exploiter jusqu’à la corde un incident qui peut encore le servir.

Un peu à la manière d’un BHL aux prises avec un entarteur désarmé qu’il menacait de lui « écraser la gueule à coups de talons« , le premier ministre israélien, qui est aussi ministre des Affaires étrangères dans son gouvernement actuel, entend bien achever un adversaire déjà à terre et ne lui épargner aucune humiliation.

Aussi, quand Stéphane Richard, poursuivant son chemin de pénitence pour quémander le pardon israélien, a demandé un entretien à l’ambassadeur israélien à Paris, celui-ci a reçu instruction de refuser de le rencontrer. Et Netanyahou a fait savoir que si le patron d’Orange souhaitait présenter des excuses il lui faudrait venir le faire à Jérusalem, et nulle part ailleurs.

Le communiqué du premier ministre israélien ne précise pas si Stéphane Richard doit se présenter à l’aéroport Ben Gourion en chemise et la corde au cou, où si une fessée lui sera publiquement infligée devant la Knesset, mais on sent que l’accueil qui lui serait réservé serait très très chaleureux.

Pourvu que le patron d’Orange accepte l’ultimatum. On n’a pas tous les jours l’occasion de rigoler.

—————-

Mise à jour – lundi 8 juin :

Le PDG d’Orange Stéphane Richard a accepté l’invitation du Premier ministre Benjamin Netanyahu à se rendre en Israël « pour dissiper la polémique« .

Un porte-parole d’Orange a déclaré lundi que Stéphane Richard «accueille favorablement cette invitation et souhaite saisir cette opportunité pour clarifier ce qu’il a qualifié de « malentendu »».

En tous cas on se réjouit d’avance de voir dans quel état des officines de propagande sionistes, des deux côtés de la Méditerranée, vont le mettre…

Amos Biderman, le dessinateur du quotidien Haaretz ne s’y est pas trompé, qui sait que le gouvernement israélien veut exploiter la visite du patron d’Orange pour les besoins de sa propagande et humilier le grand patron français :

Netanyahou, regardant Stéphane Richard sur le point de descendre de son avion : «Directement à Yad Vashem, et pas d'air conditionné dans la voiture»

Netanyahou, regardant Stéphane Richard sur le point de descendre de son avion :
«Directement à Yad Vashem, et pas d’air conditionné dans la voiture»

Print Friendly, PDF & Email