Dans l'actu

Omar Nayef Zayed assassiné à l’intérieur de l’ambassade de Palestine en Bulgarie

Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network

MISE A JOUR  :

Les médias bulgares et des sources policières indiquent que Omar Nayef Zayed a été tué par une chute d’un des étages supérieurs de l’immeuble. Ils ont noté qu’il “n’est pas exclu” qu’il ait été poussé. «Les médias israéliens ont été les premiers à rapporter explicitement que Omar avait été “assassiné”, ce qui ne constitue pas une surprise. Ils sont tout simplement les mieux informés et les plus honnêtes en ce qui concerne les actes de leur gouvernement et de ses services secrets», a déclaré Joe Catron, de Samidoun.

Omar Nayef Zayed, un ancien prisonnier politique palestinien et gréviste de la faim évadé dont l’extradition de la Bulgarie était réclamée par Israël depuis décembre, a été trouvé mort ce matin à l’intérieur de l’ambassade de Palestine à Sofia, en Bulgarie, où il avait cherché refuge.

omarandrania (Copy)

Omar Nayef Zayed, un ancien prisonnier politique palestinien et gréviste de la faim évadé dont l’extradition de la Bulgarie était réclamée par Israël depuis décembre, a été trouvé mort ce matin à l’intérieur de l’ambassade de Palestine à Sofia, en Bulgarie, où il avait cherché refuge.

« Omar Nayef Zayed était ciblé en tant que Palestinien, combattant et ancien prisonnier politique », a déclaré Charlotte Kates, coordinatrice internationale du Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network. « Son affaire, le fait qu’il était ciblé et son assassinat étaient une tentative de prouver qu’aucun Palestinien n’est à l’abri nulle part des tentacules de l’occupation israélienne. Ceci constitue clairement une menace à l’encontre de tous les Palestiniens – tout particulièrement les anciens prisonniers et les vétérans de la lutte en Europe. Nous nous sommes engagés à soutenir la famille d’Omar Nayef Zayed pour réclamer des comptes à ceux qui sont responsables d’avoir pris sa vie et à bâtir le mouvement pour lequel on lui a ôté la vie – pour une Palestine libre. »

La cause physique exacte de la mort d’Omar n’est pas encore claire, mais il est manifeste que la cause de sa mort est la vengeance de l’État israélien sur un combattant palestinien engagé à vivre libre pour lui-même et pour tous ses compagnons palestiniens. Le Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network réclame une autopsie indépendante du corps d’Omar et une enquête fouillée de la part des officiels bulgares et palestiniens sur la mort d’Omar. Nous exigeons également que toutes les personnes responsables d’avoir ciblé Omar Nayef Zayed et de lui avoir ôté la vie soient absolument tenues de rendre des comptes.

« Nous tenons Israël et ses services de renseignement, l’Autorité palestinienne et le gouvernement bulgare responsables de l’assassinat d’Omar Nayef Zayed, dont la vie a été supprimée alors qu’il l’avait vouée au combat pour la liberté de la Palestine », a expliqué Mohammed Khatib, un membre du Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network qui est établi à Bruxelles, en Belgique. « Il a été assassiné ; il n’était pas protégé et il était en permanence menacé et poursuivi. Les services de renseignement israéliens ont une longue histoire de traques et d’assassinats de Palestiniens dans le monde – particulièrement en Europe – et dans le ciblage de jeunes dirigeants et de vétérans de la résistance à des fins d’assassinat et d’élimination. Ce crime infâme a été perpétré à l’intérieur même de l’ambassade de Palestine, sur le sol bulgare. Les tueurs et les personnes qui ont rendu cet assassinat possible doivent absolument rendre des comptes. »

Zayed, 52 ans, était né à Jénine, en Cisjordanie. Il avait été arrêté par les forces d’occupation en mai 1986 et condamné à la détention à vie. Après une grève de la faim de 40 jours en 1990, il avait été transféré dans un hôpital de Bethléem, d’où il s’était échappé pour disparaître et quitter la Palestine.

En 1994, il avait gagné la Bulgarie. Omar avait épousé une citoyenne bulgare et il a eu des enfants bulgares ; il tenait une épicerie palestinienne et il était bien connu de la communauté palestinienne de Sofia.

Le mardi 15 décembre dernier, l’ambassade israélienne a adressé une lettre au ministère bulgare de la Justice pour réclamer l’extradition d’Omar Nayef Zayed, le qualifiant de « fugitif recherché par la justice ».

Le domicile d’Omar a ensuite subi un raid de la police le jeudi 17 décembre. Il était absent et son fils a été arrêté pendant une journée. D’après les médias en arabe, le procureur bulgare a requis sont emprisonnement et son extradition rapide vers Tel-Aviv.

Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network salue et pleure Omar Nayef Zayed, un ancien prisonnier politique palestinien qui a combattu toute sa vie pour la liberté de la Palestine et du peuple palestinien. Nous exprimons nos condoléances les plus profondes à la famille d’Omar Nayef Zayed en Palestine, en Bulgarie et à tout le mouvement de libération de la Palestine, qui ont perdu respectivement un père et un mari aimant et un combattant dévoué pour une Palestine libre, et ce, des mains de ceux qui voudraient voir la Palestine et son peuple emprisonnés à jamais. engagé ainsi. Nous nous sommes engagés à mettre tout en œuvre pour réclamer absolument des comptes aux personnes responsables de ce crime infamant, et à lutter pour la liberté – des prisonniers palestiniens et de la Palestine même – qui tenait tellement à cœur à Omar Nayef Zayed.


Publié le 26 février 2016 sur Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network
Traduction : Jean-Marie Flémal

Print Friendly, PDF & Email