Dans l'actu

Officiel : le bourgmestre de Charleroi catalogué ami des «souteneurs antisémites du Hamas» »

Le gouvernement israélien et ses officines de propagande se lâchent complètement. Leur délire de persécution prend des proportions énormes, à propos de l’opération « Bienvenue en Palestine » du 8 juillet.

Pour mémoire, des centaines de militants de la cause palestinienne – français, belges, britanniques, allemands, italiens, américains,… – se préparent à débarquer à l’aéroport Ben Gurion de Tel Aviv, bien décidés à annoncer clairement leur intention de se rendre « en Palestine », considérant qu’Israël n’a aucun droit à entraver la liberté de circulation en territoire palestinien.

Traditionnellement, beaucoup de « touristes » qui se rendent en Cisjordanie par avion, et qui sont bien obligés de passer par Tel Aviv (la plupart s’en dispenseraient plus que volontiers, ne serait-ce que pour ne pas verser un centime dans les caisses israéliennes et s’épargner des heures de contrôles tatillons jusqu’au burlesque) déclarent faire un voyage touristique, sans préciser qu’ils se rendront dans les « territoires occupés ».

Étant donné qu’Israël a une industrie touristique importante – qui d’ailleurs exploite sans vergogne des richesses historiques et archéologiques palestiniennes – en général « ça passe« . Pas toujours, cependant, comme on pu s’en rendre compte il y a quelques jours des membres de l’ONG belge « Intal » qui ont été refoulées après avoir subi des interrogatoires « musclés » est des mauvais traitements.

Israël Katz, ministre israélien des transports, décrit à l’intention de l’opinion israélienne, l’opération militante et parfaitement non-violente du 8 juillet, comme une véritable invasion du territoire israélien par « des souteneurs du Hamas » constituant des « sections d’assaut antisémites de l’étranger« .

« Ceci semble s’inscrire dans la stratégie de déligitimer l’État d’Israël en embarrassant les forces de sécurité israéliennes dans une version par voie aérienne des tentatives de déborder la frontière comme lors de la journée de la Nakba« , précise le site ultra « Israël7 », qui ajoute que « des groupuscules antisionistes israéliens grassement financés instruisent ces militants antisémites comment se conduire en Israël et les aiguilleront sur place« .

Il est intéressant de noter le parallèle que fait Israël Katz avec les évènements du 15 mai à la frontière entre Israël et le Liban, qui ont fait sept morts (devinez leur nationalité) tous civils et 111 blessés. Car au moment où Katz profère ses énormités, le Secrétaire Général de l’ONU Ban Ki-moon diffuse justement un rapport à propos de ces événements et conclut que « les soldats israéliens ont fait un usage disproportionné de la force » notamment en ouvrant le feu à balles réelles contre des manifestants sans armes sans procéder à aucun « tir d’avertissement« .

En clair, les Israéliens ont tiré dans le tas sans raisons valables, ce qui constitue une violation – une de plus – de la résolution 1701 des Nations-Unies. Qui évidemment restera sans autres conséquences pour Israël que ce rapport onusien , comme toujours. A la suite de ce rapport, le gouvernement israélien a annoncé qu’il « suspend tout contact » avec Michael Williams, coordinateur des Nations-Unies pour le Liban (un « souteneur » du Hamas [ou du Hezbollah], lui aussi sans doute…).

LE BOURGMESTRE DE LA PLUS GRANDE VILLE DE  WALLONIE
SOUTIENT  « LES SECTIONS D’ASSAUT ANTISÉMITES » (dixit la propagande israélienne) Viseur_CDH

On sait qu’un appel a été lancé à toutes les personnalités désireuses de se déclarer « parrains » et « marraines » des participants à cette action pacifique visant à exiger le respect de la liberté de circulation en Palestine. Des dizaines de professeurs d’université, de responsables d’associations, d’avocats, de médecins, de syndicalistes, d’artistes, de journalistes, de femmes et hommes politiques, ont signé cet appel (voir ici une liste arrêtée à la date du 3 juillet).

Lundi, Jean-Jacques VISEUR bourgmestre (CDH) de Charleroi (la plus grande ville de Wallonie) et ancien Ministre des Finances, a à son tour ajouté son nom à la liste de ceux qui soutiennent cette action.

Le voilà donc ce modéré parmi les modérés de la démocratie-chrétienne catalogué à son tour partisan des « souteneur du Hamas » et des « sections d’assaut antisémites » qui se préparent à prendre d’assaut (avec 500 à 600 personnes) le soi-disant « État juif » et à souiller son sol sacré, dans le but évident de « jeter les juifs à la mer« …  Air connu.

Gross komplot des « souteneurs du Hamas » (l’expression est amusante, venant de proxénètes de la « Shoah ») pour qui le fait d’utiliser un vol régulier et de se présenter à la frontière avec un passeport en règle et sans dissimuler sa volonté de voyager en Palestine s’appelle « une violation du territoire israélien« .

Netanyahou lui-même a tenu à apporter sa pierre à cet édifice rhétorique délirant : « l’arrivée de ces protestataires est la continuation des efforts pour saper le droit d’Israël à exister« , dit-il dans un communiqué (mardi), ajoutant (mercredi) que « des instructions ont été données aux services de sécurité pour empêcher les infiltrations dans les frontières d’Israël « .

Quant au ministre de la « Sécurité intérieure » (qui, on le devine ne concerne que les juifs, la sécurité n’étant en aucun cas un droit reconnu aux Arabes dans les territoires contrôlés par Israël), Yitzhak Aharomowitz, il a assuré que « l’entrée du territoire sera interdite à ces hooligans« . Ouf, cette fois on ne sera vraiment pas passés loin de la « deuxième Shoah » !

Tout danger de « nouvel Holocauste » imminent n’est d’ailleurs pas écarté car selon le Jerusalem Post « cinq membres de la « flottilles aérienne », en provenance d’Europe sont susceptibles d’avoir franchi les contrôles de sécurité et d’avoir pénétré en Israël, risquant de semer la pagaille ». Cinq hooligans antisémites déchaînés, écumant de haine… Il faut s’attendre à ce que le gouvernement israélien proclame le rappel des réservistes de l’armée si on ne les retrouve pas très vite ! Aux fous !

On admire la qualité de l’analyse et la bonne foi habituelle des propagandistes israéliens : des étrangers veulent tout simplement se rendre en Palestine sans avoir à le dissimuler, cela fait d’eux des « touristes de la haine« . Ils passent, à contre-cœur, par un aéroport israélien – pour la bonne raison qu’Israël n’autorise pas les Palestiniens à disposer de leurs propres aéroports, et a détruit celui de Gaza dont la construction avait été financée par l’Union Européenne – cela fait d’eux « des envahisseurs » et des « hooligans« .

On croit rêver, mais ce sont des ordures de ce calibre qui sont au pouvoir en Israël, et dont les gouvernement occidentaux « couvrent » tous les crimes.

Le site « JSSnews.com » croit savoir pour sa part que le but de ces « touristes de la haine » est «d’être arrêtés en Israël pour nuire à l’image de l’État Juif. L’objectif n’est donc pas de manifester contre la “politique israélienne” mais bien contre la présence de juifs dans les frontières d’Israël».

Exemple représentatif de commentaire laissé sur le site « Israël7 » : «que l’avion s’immobilise face a l’ancien aérogare… laissez accueillir cette vermine par des juifs sionistes manipulateurs de gourdins ils n’oseraient même pas penser pour le restant de leur vie a la “palestine muzz ”».

« Israël7 » précise aussi que des « activistes sionistes » des pays d’où viendront les “envahisseurs” – entendez donc des juifs vivant en France, en Belgique, etc…-  ont dressé des listes, qu’ils ont communiquées aux services israéliens afin que ceux-ci puissent « réserver un chaleureux accueil sur place s’ils parviennent à s’introduire dans l’État juif« .  Ils s’étonneront ensuite que des actes ou propos hostiles puissent viser ces mêmes « activistes sionistes » et accuseront leurs auteurs de vouloir « importer le conflit du Moyen-Orient » dans les pays européens…

Ces gens qui accusent les militants pro-palestiniens de vouloir « délégitimer Israël » en nuisant à son image dans le monde s’en chargent très bien tout seuls, non ?

L.D.

Print Friendly, PDF & Email