Dans l'actu

Norman Finkelstein : «Si Corbyn est battu beaucoup penseront que c’est la faute des Juifs et hélas ils auront raison»

Le politologue étatsunien Norman Finkelstein n’a jamais craint de se faire des ennemis. Fils de juifs polonais rescapés du ghetto de Varsovie, il s’est fait connaître à partir de 1984, en premier lieu en publiant une thèse de doctorat dans laquelle il pulvérisait la thèse traditionnelle de la propagande sioniste selon laquelle la Palestine aurait été «une terre sans peuple pour un peuple sans terre».

En Europe, il fit irruption sur la scène publique avec la publication de son ouvrage «L’industrie de l’Holocauste – Réflexions sur l’exploitation de la souffrance des Juifs» (voir ici) 1, dans lequel il mettait en accusation tant les banques suisses que les principales institutions juives étatsuniennes et internationales (en particulier le Congrès Juif Mondial), en analysant comment la mémoire de “l’Holocauste” a été exploitée pour promouvoir des intérêts politiques et bassement financiers.

On l’a fréquemment vu, par la suite, s’en prendre à ceux qui, aux États-Unis principalement, mettent en scène la «souffrance juive» à des fins de propagande, il a prétendu que le mouvement BDS conduirait, si ses exigences étaient satisfaites, à la “destruction d’Israël, …

Aujourd’hui, Norman Finkelstein s’en prend à ceux qui depuis des années maintenant orchestrent une vaste campagne visant à faire passer le parti travailliste britannique pour une organisation antisémite, tout spécialement depuis que Tony Blair a été sèchement désavoué par la base du parti et que Jeremy Corbyn, leader de la gauche du Labour, en a pris la tête (ce qui fait potentiellement de lui un prochain Premier Ministre).

Dans l’interview ci-dessous il souligne à quel point les leaders de la communauté juive organisée jouent avec le feu :

Traduction express :

N. Finkelstein : «Dans la société britannique, la proportion d’antisémites endurcis plafonne entre 6 et 8%, ce n’est rien du tout. Oui, il y a quelques dingues, mais il n’existe aucun “antisémitisme institutionnalisé” dans le parti travailliste britannique. Il n’existe aucune “menace antisémite” dans la société britannique.

J’ai passe en revue les données, j’ai étudié la question de près. Cela n’existe tout simplement pas. C’est purement une fabrication, une manipulation.

Comme vous le savez, je ne suis pas un adepte des théories conspirationnistes, mais ceci est bien une conspiration. 

Q : Mais il y a des Juifs en Grande-Bretagne, vous devez le reconnaître, qui sont terriblement inquiets parce que en fin de compte si cet antisémitisme, qui est comme vous le dites utilisé à des fins politiques, ne fonctionne pas lorsque de véritables manifestations d’antisémitismes se manifesteraient on serait dans le cas de figure de l’histoire du garçon qui criait au loup, et personne ne se soucierait plus de les protéger…

N. Finkelstein :  Oui, mais le problème est plus grave que cela ! Si Corbyn perd certains au sein du parti travaillsite penseront que c’est la faute de ces Juifs qui ont fabriqué de toute pièces toute cette histoire d’antisémitisme pour provoquer une chasse aux sorcières hystérique, et ce sera un vrai problème. Mais, vous savez, ce qui est encore un plus gros problème, c’est qu’ils auront raison ! C’est VRAI ! Des Juifs ont été les fers de lance de cette campagne pour bloquer Corbyn.

Et par conséquent il y aura beaucoup de colère, au sein du parti travailliste. Et ce n’est pas de l’antisémitisme, c’est basé sur des faits !

Q : … mais il ne s’agit pas uniquement de ces Juifs sont vous parlez…

N. Finkelstein :  Oui, mais ils ont joué le rôle plus visible. Et ils l’ont joué de la manière la plus agressive. Les élites britanniques n’auraient pas pu se débarrasser de Corbyn en le taxant d’antisémitisme sans le soutien, un soutient très ostensible, de toutes les organisations juives importantes. Il faut se souvenir que durant l’été les trois plus importantes publications britanniques, pour la première fois dans l’histoire de la communauté juive en Grande-Bretagne, ont publié un éditorial commun pour dénoncer l’antisémitisme de Corbyn, et pour affirmer qu’on se trouve actuellement au bord d’un nouvel holocauste. 

Ils sont ceux qui ont rendu possible la conspiration bien orchestrée de toutes les élites britanniques destinée à détruire Jeremy Corbyn.»

L.D.


 

Print Friendly, PDF & Email

Notes   [ + ]

1. Ed. La Fabrique 2001 – ISBN 9782913372108