L'actu

Gideon Levy : “Mini Opération Plomb Durci”

Gideon Levy

Gideon Levy, chroniqueur de Haaretz qui a acquis une solide réputation de rigueur et de probité à l’étranger, mais qui convient lui-même que sa voix porte peu à l’intérieur d’Israël, est évidemment particulièrement sévère avec son gouvernement après l’opération de piratage en haute mer contre la « flottille de la paix ». Mais, il l’écrit : les balivernes débitées par les services de propagande israéliens ne convainquent personne dans le monde… sauf les Israéliens soumis au lavage de cerveau. C’est-à-dire la majorité.  L.D.


Comme dans « mini Israël », le parc d’attraction où il y a tout , mais en miniature, Israël hier s’est embarqué dans une mini opération Plomb Durci *.

Comme la précédente, plus ambitieuse mais aux résultats tout aussi catastrophiques, cette opération contient tous les ingrédients : l’affirmation que ce sont eux qui ont commencé – et pas les commandos parachutés des hélicoptères sur un navire en pleine mer, loin des eaux territoriales israéliennes – l’affirmation que les premiers actes de violence sont venus des militants qui se battaient sur le Mavi Marmara et pas des soldats ; et que le blocus de Gaza est légal et que la flottille qui s’y rendait est illégale – en vertu de dieu sait quelle loi.

Turkish embassy Tel Aviv

Manifestation d’Israéliens devant l’ambassade de Turquie à Tel Aviv, pour protester contre « l »agression turque » contre Israël. « Brainwashed israelis« , diagnostique Gidon Levy

Une fois de plus on a eu recours à l’argument de la légitime défense : « ’Ils nous ont lynchés » mais les les morts sont tous de leur côté.

Dans cette opération on constate aussi une fois de plus l’obsession pathétique de « la communication » comme s’il y avait quelque chose à expliquer et une fois de plus l’odieuse question a été posée : « pourquoi nos soldats n’ont-ils pas utilisé plus de force ?« 

Une fois de plus Israël va payer un lourd prix diplomatique qui n’avait pas été prévu en temps utiles.
Une fois de plus la machine de propagande israélienne n’a réussi à convaincre que les Israéliens soumis au lavage de cerveau et une fois de plus personne n’a posé la question : « Pourquoi ? Pourquoi avons-nous envoyé nos soldats dans cette souricière ? A quoi ça nous avance-t-il ?« 

Si l’opération Plomb Durci a été un tournant dans l’attitude du monde envers nous, cette opération est le second film d’horreur de cette série qui apparemment n’a pas de fin. Israël a prouvé hier qu’il n’a tiré aucun enseignement du premier film.

Le fiasco d’hier aurait pu et aurait du être évité. Il fallait laisser passer la flottille et il faut mettre fin au blocus.

Il y a longtemps que cela aurait du être fait. Ces quatre années n’ont pas affaibli le Hamas et Gilad Shalit n’a pas été libéré. Nous n’en avons pas tiré le moindre avantage.

Bien loin de là même ! Notre pays est maintenant complètement isolé. C’est un pays qui refuse l’entrée à des intellectuels, tue des militants pacifistes, coupe Gaza du monde et affronte maintenant un blocus international. Une fois de plus hier il est apparu qu’Israël s’éloigne de plus en plus du bateau mère et perd le contact avec le monde -qui n’accepte pas ce qu’il fait et ne comprend pas ses motivations.

Hier il n’y avait personne sur toute la planète, pas un seul journaliste, pas un seul commentateur, sauf le choeur des conscrits, pour dire une seule chose positive sur cet arraisonnement meurtrier.

L’image des Forces de Défense Israéliennes en sort à nouveau dégradée. La magie s’est évanouie il y a longtemps, l’armée la plus morale du monde, qui fut autrefois la meilleure armée du monde, a encore échoué. De plus en plus s’installe le sentiment que presque tout ce qu’elle fait nuit à Israël.


L’original de cet article se trouve ICI

* « Opération Plomb Durci » (Cast Lead) : l’agression de l’armée israélienne contre la population civile de la Bande de Gaza, en décembre 2008-janvier 2009, qui a fait plus de 1.400 morts, en grande majorité des civils, dont une forte proportion de femmes et d’enfants.

 

Print Friendly